Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - Sanae ECHAHDI - publié le Samedi 17 Mai à 22:34

Les musées nationaux, un trésor à conserver et à valoriser




Rabat - Vitrine de la richesse historique et culturelle du Maroc, les musées nationaux, bien qu'ils soient peu nombreux, brisent les frontières temporaires et spatiales et offrent aux plus curieux des trésors colossaux de collections révélant au grand jour l'histoire parfois méconnue des Marocains.



Une oeuvre de Farid Belkahia
Une oeuvre de Farid Belkahia
Les objets exposés dans les différents musées à travers le pays racontent l'évolution des us, coutumes et traditions mais également des souvenirs.

Ils conservent les traces du passé et constituent le patrimoine national collectif appelé à être valorisé.

Ces sont des lieux et des espaces dédiées à la découverte, à l'apprentissage, à l'imagination et l'inspiration, à l'émotion, à l'échange, au divertissement et à la transmission de la culture.

Logés dans d'anciens palais ou bâtisses, les musées nationaux qu'ils soient ethnologiques, archéologiques ou spécialisés, entraînent les visiteurs dans un périple à travers le temps leur livrent ainsi un héritage historique et culturel très riche.

Magnifiés par l'originalité des collections, la singularité de certains de leurs objets, les passionnés de l'histoire peuvent contempler les bustes en bronze de Juba II, de Canton, et d'autres chefs d'œuvres comme les statuts de l'éphèbe couronné, le vieux pêcheur et le chien de Volubilis, exposés majestueusement au musée archéologique de Rabat qui présente l'histoire du Maroc depuis la préhistoire jusqu'à l'époque islamique.

D'autres trouvailles mises au jour essentiellement dans le site de Lixus sont exposées au musée archéologique de Larache où sont présentées des pièces remontant aux époques phénicienne, carthaginoise, mauritanienne, romaine et islamique.

Le musée "Kasbah" de Tanger étale, quant à lui, les différents aspects du Maroc préislamique et préhistorique depuis le Paléolithique jusqu'à la période romaine de Tingitane.

Le musée ethnologique de Chefchaouen, celui de Sidi Mohammed Ben Abellah à Essaouira et du Batha à Fès offrent tous des collections muséales qui reflètent la richesse culturelle du pays à travers une variété de bijoux, d'instruments de musique, d'armes, de monnaie et de broderie spécifiques à chaque région.

Dans l'objectif de préserver et valoriser ce patrimoine culturel matériel et immatériel du pays, les 14 musées relevant du ministère de la culture ont été passés sous la tutelle de la Fondation nationale des musées (FNM), créée en 2011 et qui a pour vocation de gérer les musées marocains, outre la promotion et la diffusion de la culture muséale et le renforcement de la qualité des structures et espaces dédiés aux collections muséales.

A l'occasion de la célébration de la journée internationale des musées, le 18 mai de chaque année, la Fondation organise, à l'instar de la communauté muséale mondiale, des journées portes-ouvertes invitant le public à découvrir gratuitement, et durant toute la journée, les collections exceptionnelles de 8 musées à travers le royaume.

"Il s'agit du musée la kasbah de Tanger, du Musée archéologique de Tétouan, du Musée ethnographique de Tétouan, du Musée Borj Belkari de Meknès, du Musée Dar Jamaï de Meknès, du Musée Batha de Fès, du Musée archéologique de Rabat, et enfin du Musée des Oudayas de Rabat", a précisé le président de la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi dans un entretien à la MAP.

"Certains musées relevant de la Fondation n'ont pas pu réaliser des activités cette année, car ils sont en plein processus d'inventaire de leurs collections, dans le cadre de la passation", a-t-il expliqué.

Durant cette journée, "les visiteurs pourront découvrir gratuitement des collections exceptionnelles et seront accompagnés de conservateurs des musées qui leur en apprendront plus sur les objets exposés", a fait savoir M. Qotbi, notant que certains musées, comme la Kasbah de Tanger, Dar Jamaï de Meknès et le musée archéologique de Tétouan vont également organiser des ateliers pour les enfants ainsi que des conférences et des expositions.

Il a souligné qu'il est important pour la Fondation "d'impliquer les musées nationaux dans cette dynamique internationale qui pour objectif de faire en sorte que l'art et la culture soient accessibles à tous les citoyens".

Rappelant les principaux objectifs de la Fondation à savoir la démocratisation de la culture, le renforcement, la préservation et la valorisation du patrimoine culturel et artistique marocains, M. Qotbi a mis l'accent sur la nécessité de la mise en place d'une approche de management culturel moderne, qui fera des musées des espaces publics accueillants et attractifs.

"Il s'agit d'une mission longue et complexe, qui devra être axée sur la formation des employés dans le domaine de la gestion des musées et le développement des connaissances dans les domaines des sciences muséales", a-t-il dit.

Pour ce faire, le président de la FNM compte bénéficier de l'expérience des partenaires internationaux dans ce domaine.

"Nous avons la chance de collaborer avec des institutions qui ont une grande expérience dans la préservation et l'enrichissement des collections", a assuré M. Qotbi pour qui la Fondation se penchera également sur la mise sur pied d'une commission d'acquisition et de validation d'objets et d'œuvres historiques dès la fin de l'opération de passation de musées.

Célébrée cette année sous le thème "Les liens créés par les collections des musées", cette journée entend encore une fois mettre en valeur les musées en tant qu'institutions vivantes qui permettent des liens entre les visiteurs, les générations et les cultures du monde.

Ce thème, choisi par le Comité consultatif du Conseil international des musées (ICOM) vise à renouveler les méthodes traditionnelles adoptées par les musées afin d'impliquer leur communauté et de rester en phase avec leur public et met également l'accent sur les collaborations qui existent entre les musées du monde entier et leur importance pour les échanges culturels et la connaissance des cultures du monde.

Pour M. Qotbi, ce thème est très important surtout dans le contexte politique international actuel car les objets muséaux racontent une histoire et permettent aussi de tisser des liens entre différents peuples et communautés, à travers une mémoire commune. "C'est pour cela que chaque année, dans le monde entier, des collections entières voyagent de pays en pays, et contribuent à faire découvrir à l'international la culture et les œuvres du pays, tout en construisant des réseaux durables dans le temps", a-t-il nuancé.

Cette collaboration entre les musées du monde entier permettent de renforcer la compréhension, le respect mutuel, la confiance et la solidarité entre le peuple et les Etats, a-t-il insisté, faisant observer que dans ce sens la Fondation a établi divers partenariats avec des institutions étrangères comme le musée du Louvre, l'Institut du Monde Arave ou encore MuCem, ainsi que des pistes aux Etats-Unis.

L'idée est d'organiser le maximum d'activités culturelles à l'étranger qui contribueront à faire découvrir le Maroc et son patrimoine, a-t-il dit, citant à titre d'exemple l'exposition "Splendeurs de Volubilis" actuellement au MuCem de Marseille qui se tient jusqu'au 24 août.

Pour la 37e année consécutive, la journée internationale des musées sera marquée par l'organisation d'activités et évènements par plus de 35.000 musées à travers le monde, selon l'ICOM.

Ainsi en Afghanistan, cette journée est organisée pour la première fois autour d'un séminaire, ainsi que des visites guidées pour des élèves afghans, tandis qu'en Zambie, le président de l'ICOM, Hans-Martin Hinz participera à un séminaire sur le thème de l'année 2014 et à des rencontres sur la question des musées en Afrique.

En Grèce, le musée d'Art des enfants d'Athènes organise une exposition sur les connexions entre des collections japonaises, norvégiennes et grecques. La collaboration des trois musées d'art des enfants permet aux générations actuelles et celles du futur de comprendre leur origine et l'histoire du monde d'une façon plus créative à travers l'art.

Cette année aussi, la Nuit européenne des musées aura lieu en même temps que la Journée internationale des musées, dans la nuit du 17 au 18 mai 2014.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles