Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



MAP - publié le Mardi 29 Mars à 22:01

Les jeunes Sahraouis de Tindouf, des proies faciles pour les groupes criminels et terroristes (responsable)




Marginalisés et vivant dans le désespoir, les jeunes sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf en Algérie sont des proies faciles pour les groupes criminels et terroristes, a affirmé le président de la région Dakhla-Oued Eddahab, Yanja El-Khattat.



Dans un entretien publié mardi par le journal espagnol +La Opinion A Coruna+, M. El Khattat a souligné que plusieurs de ces jeunes ont rejoint les rangs d'Al Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) pour commettre des actes de barbarie au Mali.

Il a relevé en outre que de nombreux jeunes sahraouis de Tindouf veulent regagner la mère-patrie, le Maroc, mais sont empêchés de le faire par le régime algérien.

Le responsable marocain a fait observer, dans le même contexte, que les populations sahraouies des camps de Tindouf, qui vivent dans des conditions inhumaines, sont soumises à la dictature du polisario.

Evoquant les déclarations du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon sur le Sahara marocain lors de sa dernière tournée dans la région, M. El Khattat a indiqué qu'elles sont inacceptables, soulignant que le plus haut responsable onusien a fait preuve d'une partialité flagrante.

Il a, par ailleurs, rappelé que le Maroc est le pays le plus sûr d'une région qui fait face à des défis sécuritaires de taille, ajoutant que le Royaume a réussi, grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, à endiguer les courants radicaux.(

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».