Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Farid Mnebhi - publié le Mardi 30 Juin à 09:04

Les faux Sahraouis marocains à Bordeaux






Il y a plusieurs mois, l'Aquitaine a été envahie par des pseudo-Sahraouis marocains ; des faux Sahraouis venus en France dans des conditions douteuses demander l'asile. Ils seraient près de 300 dans cette agglomération bordelaise et environ 90 à Bordeaux, selon le quotidien régional "Sud-Ouest". A Bordeaux, leur campement a été démantelé, le 29 juin 2015, et les faux Sahraouis évacués sous forte escorte policière, selon ce quotidien régional dans sa livraison de ce lundi 29 juin.

Ces Sahraouis seraient en fait des Algériens venus des camps de la honte de Tindouf, arrivés en France via la Mauritanie et l'Espagne pour obliger l'Etat français à leur accorder le droit d'asile.

Or, il faut savoir que nul Sahraoui marocain ne peut quitter si facilement les camps de la mort de Tindouf et si il y arrive, il rejoindra son pays qu'est le Maroc.

Aussi, ces Algériens devaient être rapatriés au plus vite dans leur pays d'origine qu'est l'Algérie et au frais de l'Etat algérien qui les a envoyés en France pour y semer le désordre et y passer de faux messages sur la question du Sahara marocain, mais également d'y développer des cellules terroristes dormantes.

Que l'Etat algérien autorise l'ouverture d'un corridor sécurisé par des forces internationales et les Sahraouis marocains des camps de la honte de Tindouf rejoindront rapidement leur pays, le Maroc ; une hypothèse que les responsables algériens refuseront, tout comme le recensement des populations sahraouies embastillées à Tindouf.


               Partager Partager