Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



MAP - publié le Jeudi 17 Mars à 09:21

Les familles des Disparus Mauritaniens dans les Camps du polisario interpellent l'Algérie devant le CDH




Genève - L'Union Nationale des Disparus Mauritaniens dans les Camps du Polisario a saisi le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'ONU, réuni actuellement dans le cadre de sa 16ème session, de la situation des citoyens mauritaniens victimes d'enlèvement, de détention arbitraire et de liquidation physique sommaire par le groupe séparatiste du polisario, financé et soutenu par l'Algérie.



Les familles des Disparus Mauritaniens dans les Camps du polisario interpellent l'Algérie devant le CDH
Intervenant en plénière du CDH, le président de l'Union, Isselkou Rebbani, a attiré l'attention du Conseil sur cette situation, demandant à cette instance de mettre fin à cette tragédie le plus rapidement possible et d'inviter l'Algérie à respecter le droit international et à élucider le sort de ces personnes disparues sur son territoire et avec le soutien de son armée.

Rebbani a rapporté que les témoignages des ex-détenus mauritaniens, qui ont eu la chance de s'échapper de cet enfer algérien font état de torture, de violence, d'humiliation et de viol en l'absence de toute protection internationale, des faits, qui rappellent, a-t-il dit, les camps de séquestration dignes des époques les plus sombres de l'histoire de l'humanité.

Il s'est déclaré indigné que l'Etat qui en est responsable, l'Algérie, continue à fuir ses responsabilités.

L'Union Nationale des Disparus Mauritaniens dans les Camps du polisario a ajouté que la population séquestrée dans les camps de Tindouf, sur le territoire algérien, est utilisée de bouclier humain par une partie connue de la communauté internationale, l'Algérie, qui instrumentalise le groupe séparatiste du polisario, comme outil d'une guerre par procuration contre le Maroc, menaçant ainsi la stabilité de toute la région maghrébine et sahélo-saharienne.

L'intervenant a en outre estimé qu'il est aujourd'hui inacceptable de voir les intérêts géopolitiques de certains Etats primer sur les droits les plus élémentaires d'une population qui se retrouve otages d'un conflit hérité de la guerre froide.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».