Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Stéphane Richard : Orange étudierait un rachat de Canal+ en cas de... | via @lemagMaroc https://t.co/hBzYztbJ0I https://t.co/oNgFfGqDnb



AFP - publié le Samedi 9 Janvier à 11:36

Les enlèvements d'Européens au Sahel depuis cinq ans






Bamako - Rappel des principaux enlèvements d'Européens dans les pays du Sahel après celui, dans la nuit de jeudi à vendredi à Tombouctou (nord-ouest du Mali) d'une ressortissante suisse, déjà victime d'un rapt en 2012.
Les enlèvements d'Européens au Sahel depuis cinq ans
Béatrice Stockly vivait à Tombouctou, où elle avait déjà été prise en otage par des jihadistes une dizaine de jours en avril 2012, puis libérée grâce à une médiation du Burkina Faso.

- 25 juil 2010: Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique l'exécution du Français Michel Germaneau, enlevé au Niger en avril et transféré au Mali. Un raid franco-mauritanien mené le 22 juillet pour tenter de le libérer --au cours duquel sept membres d'Aqmi ont été tués-- avait échoué.

- 16 sept 2010: Cinq Français, un Togolais et un Malgache, collaborateurs des groupes français Areva et Satom, sont enlevés à Arlit, site d'extraction d'uranium dans le nord du Niger. Aqmi revendique l'enlèvement. La Française et les otages malgache et togolais sont relâchés en février 2011. Les quatre derniers, Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, sont relâchés en octobre 2013.

- 7 jan 2011: Deux jeunes Français, Antoine De Léocour et Vincent Delory, sont enlevés par des membres d'Aqmi en plein centre de Niamey (Niger). Le lendemain, Léocour est exécuté par Aqmi, selon la justice française, alors que Delory meurt dans un incendie lors de l'assaut donné par des forces spéciales françaises au Mali.

- 2 fév 2011: Une touriste italienne, Maria Sandra Mariani, qui voyageait avec un chauffeur et un guide, est enlevée dans le sud de l'Algérie par des membres d'Aqmi. Libérée le 17 avril 2012.

- 23 oct 2011: Deux coopérants espagnols et une Italienne sont enlevés dans un camp de réfugiés sahraouis près de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie). Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), allié d'Aqmi, revendique l'enlèvement. Libérés le 18 juillet 2012.

- 24 nov 2011: Deux Français sont enlevés à leur hôtel de Hombori, dans le nord du Mali. Le 9 décembre, Aqmi revendique l'enlèvement. Le 20 mars 2013, Aqmi déclare que Philippe Verdon a été exécuté "en réponse à l'intervention de la France dans le nord du Mali". Le 15 juillet, le président François Hollande confirme sa mort, son corps ayant été découvert dans cette région. L'autre otage, Serge Lazarevic, est libéré après trois ans de détention, le 9 décembre 2014.

- 25 nov 2011: Un Suédois, Johan Gustafson, un Néerlandais Sjaak Rijke, et un Sud-Africain, Stephen Malcolm McGown, sont enlevés. Un quatrième, de nationalité allemande, est tué à Tombouctou lors du kidnapping, revendiqué le 8 décembre par Aqmi. Le Néerlandais est libéré le 6 avril 2015.

- 20 nov 2012: Un Français qui circulait en voiture venant de Mauritanie est enlevé par au moins six hommes armés dans l'ouest du Mali, près de Kayes. Le 22 avril 2014, le Mujao annonce la mort de Gilberto Rodrigues Leal.

- 2 nov 2013: Deux journalistes français de Radio France internationale (RFI), Ghislaine Dupont et Claude Verlon, sont enlevés par des hommes armés à Kidal, dans le nord du Mali. Leurs corps sont retrouvés moins de deux heures plus tard à une douzaine de kilomètres. Le 6 novembre, Aqmi revendique leur assassinat.

 4 avr 2015: Enlèvement d'un Roumain, officier de sécurité dans une mine de manganèse dans le nord du Burkina Faso, près des frontières du Mali et du Niger. Le pays avait jusqu'alors été épargné par les rapts d'Occidentaux touchant ces deux voisins. Le groupe jihadiste Al-Mourabitoune affirme à la mi-mai qu'il le retient en otage.

Par ailleurs, le 24 septembre 2014, Jund al-Khilafa, un groupe algérien lié à l'organisation Etat islamique (EI) et actif dans une région voisine du Sahel, a diffusé une vidéo de la décapitation du Français Hervé Gourdel, un guide de haute montagne enlevé quatre jours auparavant en Kabylie (est d'Alger). Ce groupe avait menacé de tuer l'otage si la France ne renonçait pas à ses frappes en Irak

               Partager Partager