Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



MAP - publié le Mardi 6 Octobre à 16:39

Les élus de Dakhla et de la province de Oued Eddahab dénoncent la position hasardeuse du gouvernement de la Suède






Dakhla - Les membres du Conseil municipal de Dakhla et du Conseil provincial de Oued Eddahab ont dénoncé, au nom de la population de la ville et de la province, la prise de position hasardeuse du gouvernement de la Suède, en violation flagrante des relations de coopération unissant les deux pays amis.
Cette condamnation collective fait suite à "l'offensive féroce et aux manœuvres graves du gouvernement suédois contre l'intégrité territoriale du Royaume, moins d'un mois après que les populations des provinces du sud s'étaient rendues massivement aux urnes pour élire leurs représentants en toute liberté, lors du scrutin du 4 septembre", indique mardi un communiqué des deux conseils, adressé au ministre des Affaires étrangères et de la coopération, à l'ambassadeur de la Suède au Maroc et au Wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Les élus expriment leur étonnement face à cette position à un moment où l'Union européenne traverse une crise sans précédent liée à l'immigration, aux déboires économiques de la Grèce et au terrorisme, poursuit le communiqué, ajoutant que la proposition par le gouvernement de la Suède d'un projet de loi reconnaissant une entité chimérique est à l'antipode des intérêts de l'Union sur les plans de la sécurité et de la gouvernance financière.

Relevant que cette entité fantoche a été d'ailleurs pointée du doigt, récemment, par le rapport d'enquête de l'office européen de lutte antifraude, sur fond du détournement des aides humanitaires qui ne trouvent pas leur chemin vers les bénéficiaires réels de ces aides, le communiqué fait observer que la communauté internationale est témoin, aujourd'hui, d'un acte irréfléchi du gouvernement d'un Etat européen qui ne prête aucune attention aux intérêts de l'Union européenne (UE) et envisage de reconnaitre un "pseudo Etat" dont les liens avec les réseaux criminels les plus dangereux s'activant dans la région du Sahel et du Sahara ne sont plus à démontrer.

La population de Dakhla et de la province d'Oued Eddahab considère que l'intervention de la Suède dans l'intégrité territoriale du Maroc est une violation flagrante de la légitimité de l'ONU et porte atteinte au processus de paix en tentant de déstabiliser la région du Sahel et du Sahara.

Selon le document, les habitants de cette région demeureront attachés aux principes de l'ONU et à sa charte basée sur la souveraineté des Etats, faisant part de leur détermination à redoubler d'efforts en vue de trouver une issue à ce conflit artificiel qui entrave le processus de développement dans la région.

De même, les habitants de cette région ont fait montre de leur attachement à l'intégrité territoriale du Royaume et leur fidélité au pacte liant le glorieux Trône alaouite aux habitants du Sahara marocain, étant donné que les provinces du sud du Royaume constituent une partie intégrante du territoire national et un maillon essentiel de l'identité civilisationnelle et séculaire du Royaume.

               Partager Partager