Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Farid Mnebhi - publié le Dimanche 5 Avril à 12:06

Les dirigeants algériens et polisariens orchestrateurs d'un bal des vampires sur la place du Trocadero à Paris






Les responsables algériens et polisariens ne sachant plus à quel Saint se vouer, ce qui tout à fait normal pour des personnages qui ont vendu leur âme au diable, à l'approche de la réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU sur le dossier du Sahara marocain, multiplient leurs provocations et leurs offensives mensongères en organisant avec leurs soutiens à l'étranger des actions, sans réelle envergure et retombée, visant à influencer un vote qui ne sera que plus que favorable au Maroc.

Ces dirigeants algériens n'ont pas encore compris que la thèse qu'ils tentent de faire passer est éculée depuis sa naissance orchestrée par Boumedienne et Kaddafi, sans oublier Bouteflika, et de plus sans fondement juridique et historique.

Les droits du Maroc sur ces provinces sahariennes sont incontestables et ne peuvent faire l'objet d'une remise en question par une quelconque puissance, qui soit-elle.

Le Maroc, dans ses droits, n'a cure des tentatives des responsables algériens, de ses affidés polisariens et autres soutiens ; il poursuit sereinement le développement économique et social de ses provinces sahariennes au profit des populations locales qui ont tant souffert de la colonisation espagnole.

De nouvelles manoeuvres vouées à l'échec, notamment après le retentissant succès du Crans-Montana Forum à Dakhla mais aussi et surtout après la découverte par OLAF d'un vaste détournement des aides internationales, notamment de l'Union Européenne, destinées aux populations marocaines sahraouies embastillées dans les camps de la honte de Tindouf en Algérie.

Des détournements qui ont profité, et profitent encore, aux dirigeants algériens et polisariens et qui ont soulevé l'ire de l'Union Européenne et de ses députés emberlificotés qui réclament avec insistance des sanctions.

Cependant, malgré toutes ces éclaboussures nauséabondes, les dirigeants algéro-polisariens persistent à vouloir patauger dans une vase repoussante en orchestrant des manifestations et rencontres à coup de millions de pétrodollars algériens. Au fait, Madame N.D Zuma, patronne de l'Union Africaine, se porte t'elle mieux suite à son has-been inutile auprès de Ban Ki Moon ? Les mallettes algériennes lui donnent en effet du tonus qu'elle n'a pu mettre au profit de son pays, l'Afrique du Sud, du temps où elle avait la charge d'importantes fonctions ministérielles et politiques !

Dernière en date celle du 04 avril 2015 à Paris et s'il vous plait sur le Parvis des Droits de l'Homme, face à la Tour Eiffel, place du Trocadéro. Un vrai mini-bal des vampires pour "sucer le sang" des séquestrés sahraouis marocains des camps de Tindouf et ce, en plein coeur du pays de la Déclaration des Droits de l'Homme ; on ne pouvait mieux faire pour bafouer les Droits des sahraouis marocains embastillés dans les camps de la honte Tindouf !

Une manifestation qui fut d'ailleurs un véritable échec et qui n'a attiré que des vieux romantiques du communisme stalinien, des fervents défenseurs des régimes qui piétinent allègrement les droits humains élémentaires, des algériens et bien entendu des mercenaires munis de passeports algériens venus d'Alger spécialement.

Pas la grande foule d'un samedi de jour de Fête escomptée par les dirigeants algériens, seulement une trentaine de tristounet nostalgiques du socialisme scientifique utopique. Un bal musette aurait fait largement place comble en ce début de printemps. Le reportage photos sur ce fiasco mis en ligne sur le site citizenside.com est plus qu'éloquent !


               Partager Partager