Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Hajar Hamdaoui - publié le Lundi 17 Novembre à 11:18

Les désorientés, un récit d'avenir et de nostalgie






Adam est en état de sursis. Il est entre la vie et la mort. « Comme son pays, comme cette planète », affirma Dolorès à propos d’Adam. Tout deux personnages du roman « Les désorientés » de l’écrivain libanais Amin Maalouf, dont Adam est le protagoniste principal.

Les péripéties de l’histoire du roman se déroulent entre quatre continents : L’Asie, l’Europe, l’Amérique du nord et l’Amérique du sud, avec pour centre et noyau le levant avec tout son charme et sa fragilité, plus précisément le Liban, à la fois distingué et tiraillé par son multi-confessionnalisme.

A l’époque où les protagonistes du roman étaient encore jeunes et étudiants à l’université, la guerre civile a éclaté et a fait ravage. Elle oblige donc cette bande d’amis inséparables à se disperser dans les quatre coins du monde. Ils formaient un groupe hétéroclite au niveau de leurs confessions mais étaient réunis par leur quête de savoir, de vérité et d’une certaine joie de vivre qui absorbait les chagrins de la vie qui se trouvaient dans leur chemin.

Adam, Albert, Sémi, Naim, Ramzi, Tania… se retrouvent un quart de siècle plus tard dans leur pays natal, à l’occasion de la mort de Mourad, un des leurs qui a choisi de rester au pays malgré les calamités de la guerre…

La plupart de ces amis y reviennent pour la première fois après leur exil volontaire et se retrouvent ainsi, confronté à un flot puissant de souvenirs et de réminiscences, de joies insouciantes et de déceptions.

Ce récit inspiré de faits réels nous transporte vers d’autres horizons, vers une époque où les gens, plus particulièrement les étudiants, tissaient des liens et amitiés en dépit de leur différences, et se contentaient de leurs rêves communs et espoirs en un avenir meilleur pour l’humanité. Une époque qui a vu la naissance de plusieurs courants politiques complètement divergents, qui a porté en elle de grands rêves, de grandes ambitions, et aussi de grandes désillusions. Une époque qui a connu de nouvelles idées et débats sur la société, l’économie, la politique mais qui a connu aussi des guerres et la naissance de beaucoup de conflits dans le monde… dont la guerre civile au Liban.

C’est un récit narré avec le style distingué de l’auteur levantin, qui se rapproche à la fois du roman au sens classique, de l’essai et du conte oriental. C’est avec grand talent que les péripéties sont narrées et les idées sont développées. Encore une fois, Amin Maalouf nous fait vivre une aventure merveilleuse à travers la lecture de ce roman, après tant de succès connu avec des romans comme Samarcande, Les échelles du levant, Léon l’Africain…


Tagué : Hajar Hamdaoui

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles