Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 8 Septembre à 10:45

Les crimes de l'EI "ne doivent pas rester impunis"



Genève - Les crimes des djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie "ne doivent pas rester impunis", a affirmé lundi à Genève le nouveau Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, le prince jordanien Zeid Raâd Al-Hussein.



Le prince jordanien Zeid Raâd Al-Hussein
Le prince jordanien Zeid Raâd Al-Hussein
Dans son premier discours prononcé à l'ouverture de la 27e session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, M. Zeid Al-Hussein a dénoncé les violations "aveugles" commises par les djihadistes takfiris qui veulent créer "un monde sanguinaire".
 
"De quelle manière pourrait fonctionner un Etat takfiri à l'avenir", s'interroge le nouveau Haut-commissaire soulignant que "ce serait bien un monde sanguinaire, hostile et malveillant, sans protection pour les non-takfiris".
 
Les djihadistes de l'Etat islamique se sont emparés de larges pans de territoires en Irak à la faveur d'une vaste offensive lancée le 9 juin dernier dans ce pays où ils ont perpétré de graves violations des droits de l'Homme, selon l'ONU.
 
Dans ce contexte, M. Al-Hussein s'est élevé contre la logique destructrice des groupes terroristes takfiristes, comme en témoignent les évènements survenus au Nigeria, en Afghanistan, au Pakistan, au Yémen, au Kenya, en Somalie, au Mali, en Libye, en Syrie et en Irak.
 
"Partout dans le monde, l'on assiste aux attaques aveugles contre des personnes innocentes, y compris les attentats du 11 septembre (2001)", a-t-il dit, relevant que "dans l'esprit takfiri, à moins que votre opinion soit identique à la leur, vous perdez votre droit à la vie".
 
"J'aimerais rappeler que les attaques systématiques" contre les populations "à cause de leur origine ethnique ou croyance religieuse constituent des crimes contre l'humanité", a-t-il soutenu, avant de dénoncer le meurtre du journaliste américain, James Foley, décapité dans une vidéo diffusée par l'EI.
 
Il a en outre affirmé que la priorité internationale "doit être de lutter de manière conjointe contre ces conflits en Irak et en Syrie" et de protéger "certains groupes ethniques ou religieux".
 
En ce sens, le Haut-commissaire a appelé l'Irak à "adhérer au statut de Rome et à la Cour pénale internationale".
 
M. Zeid Al-Hussein est devenu le premier Haut-commissaire aux droits de l'Homme des Nations unies, succédant ainsi dans ce poste à la Sud-africaine Navi Pillay.
 
Il était notamment représentant permanent de la Jordanie auprès de l'ONU à New York et ambassadeur de son pays aux Etats-Unis et au Mexique.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara