Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


Reuters - publié le Mardi 22 Septembre à 11:13

Les chiffres de l'immigration en France



Paris - Les migrations familiales restent la principale composante des flux migratoires en provenance des pays extérieurs à l'Espace économique européen (EEE) en France, selon un rapport publié mardi par l'OCDE sur ce phénomène.



Paris
Paris
Voici les principales données de ce rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques concernant la France, les années de référence différant selon les paramètres examinés :

* La population immigrée résidant en France comptait 5.6 millions de personnes en janvier 2011, soit près de 9% de la population totale. Les groupes les plus importants sont ceux des personnes originaires d'Algérie (740.000), du Maroc (680.000), du Portugal (590.000), d'Italie (300.000), de Turquie, de Tunisie et d'Espagne (environ 250.000 dans chaque cas).

Dans ce total, 2,4 millions de personnes étaient originaires de pays africains, 2.1 millions de pays européens et 670.000 de pays asiatiques. Deux cinquièmes de la population née à l'étranger possèdent la nationalité française.

En plus de la population née à l'étranger, le recensement a identifié 600.000 personnes nées en France mais n'ayant pas la nationalité française.

* A peine 18.000 titres de séjour (+11% sur un an) ont été délivrés à des migrants de travail en 2013, presque autant que pour les migrants humanitaires. D'après les premières estimations pour 2014, les migrations de travail ont augmenté de presque 10%, les migrations familiales restant stables.

* En 2013, les autorités françaises ont reçu près de 66.000 demandes d'asile, soit 7% de plus qu'en 2012 et y ont répondu favorablement dans 11.000 cas.

* Les migrants arrivant en France sont de plus en plus nombreux à signer des contrats d'accueil et d'intégration (109.000 contrats en 2013 contre 101.000 en 2012, la plus forte hausse depuis 2009). Ils comprennent presque toujours la participation à une formation civique et prescrivent l'apprentissage du français dans un cas sur cinq.

* Le nombre de naturalisations était de 97.000 en 2013. Les naturalisations par décret ont fortement augmenté (de 14%), tandis que les naturalisations par mariage ont diminué (de 22%). Après la révision, en novembre 2012, des conditions de régularisation des immigrés en situation irrégulière, environ 35.000 immigrés ont été régularisés en 2013, contre 23.000 en 2012. L'augmentation a été particulièrement marquée parmi les immigrés régularisés en tant que salariés (+95%) et ceux admis pour des raisons familiales (+45%).

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara