Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


Rapporté par Sahar ABDELLI - publié le Mardi 15 Mars à 17:18

Les attentats du 11 mars et les assisses de la presse font l'ordre du jour



Rapporté par Sahar ABDELLI - Emarrakech : La commémoration du premier anniversaire des attentats du 11 mars perpétrés à Madrid et qui ont fait 192 morts et 1900 blessés a fait la une des journaux, la presse a également suivi de prés les premières assises nationales de la presse tenues à Skhirate les 11 et 12 mars 2005 et organisées par le ministère de la communication en collaboration avec le syndicat National de la Presse Marocaine-S.N.P.M . Revue de presse.



Dans un article publié sur « l’économiste » du week-end intitulé « Attentas du 11 mars : Le monde aux côtés de Madrid pour se rappeler », le quotidien national a fait le point sur l’impact de la présence de SM le roi Mohammed VI à Madrid pour prouver que « les marocains du souverain à la communauté intellectuelle et aux résidents en Espagne, font tous preuve d’empathie à l’égard de l’Espagne ». Il a été souligné la réaction de « sagesse » des espagnols malgré la révélation de l’enquête d’une « filière islamiste marocaine ».
A ces propos, l’économiste rappelle les grandes lignes de l’entretien accordé par SM Mohammed VI au quotidien ibérique « El Pais », le 16 janvier 2005 où il avait déclaré « Je comprends que l’image du Maroc suscite méfiance au sein de l’opinion publique après ce qui s’est passé le 11 mars. Je loue la sagesse avec laquelle a réagi la société espagnole. Elle a été très mesurée à un moment aussi brutal que douloureux. Le fait que le nombre de touristes espagnols continue d’être aussi élevé est la preuve de son bon sens ». Le quotidien arabophone « ASSABAH » appartenant au même groupe de presse publie dans son édition du Samedi –Dimanche 12 et 13 mars l’intervention de SM le roi Mohammed VI à l’agence « Europe Presse » reflétant la solidarité et l’empathie de tous les marocains s’inscrivant dans le cadre d’une stratégie internationale de lutte contre le terrorisme.
Le quotidien « Asharq Al –Awsat » a quant à lui publié dans sa page consacrée au Maghreb, dans son édition du Samedi 12 mars , un article portant le titre « Mohammed VI, Bouteflika et Welde Ettaiaa ont discuté et les cameras de la télévision espagnole ont concentré les regards sur la scène : Un sommet maghrébin à « El Reteiro » à Madrid à l’occasion de la commémoration du premier anniversaire des attentats du 11 mars ».

Dans un autre article publié par le même organe de presse, « Asharq Al –Awsat » écrit en grandes lignes à l’occasion des premières assises nationales de la presse tenues à Skhirate les 11 et 12 mars 2005 : « Le Maroc se désengage de la subvention des journaux des partis au profit des entreprises médiatiques ». le quotidien fait le point sur l’enveloppe budgétaire consacrée à cette opération et qui s’élève à 50 millions de dhs. Dans ce sens un contrat programme a été signé entre le gouvernement marocain et la fédération des éditeurs de journaux permettant de régir les rapports entre les entreprises médiatiques et l’Etat. Il a été mis exergue de surcroît la signature d’une charte de partenariat entre le ministère de la communication, le S.N.P.M et la fédération des éditeurs de journaux. Younés MOUJAHID, le secrétaire général du S.N.P.M a déclaré à « Asharq Al –Awsat » : « Il est de la responsabilité des journalistes marocains sous l’égide du syndicat la révision des clauses du contrat programme dans la mesure où ce dernier ne fait pas le point sur les conditions minimales de l’exercice de la profession du journaliste ». Il est à noter que la majorité des entreprises médiatiques nationales ne répondent pas aux conditions du contrat programme, chose qui les met dans l’obligation de multiplier les efforts pour pouvoir répondre à ces conditions.

« Aujourd’hui le Maroc » a consacré la une de son édition du week-end à une enquête menée par Fadwa GHNNANM autour « d’un réseau international de pornographie via Internet opérant clandestinement au Maroc et fait travailler des jeunes casablancaises ». Le dossier intitulé « Casablanca : cybersexe et téléphone rose », met en lumière une nouvelle forme de prostitution engendrée par les nouvelles technologies de l’information et la communication (lire l’article sur Emarrakech).

Par ailleurs le magazine français « le point » a publié dans son édition N° I 695 du jeudi 10 mars un dossier qui suscite polémique à savoir : « les chrétiens, les juifs et l’Islam » . L’hebdomadaire pose la problématique comme suit : « Jamais l’islam n’a été aussi vilipendé par un occident effrayé qui le comprend mal. Comment les chrétiens et les juifs peuvent-ils alors cohabiter avec les musulmans ? ».

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara