Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 6 Juin à 10:29

Les Marocains blessés dans un accident de la route près de Cordoue ont quitté l’hôpital



Madrid - Les 35 ressortissants Marocains blessés dimanche dans un accident d’autocar sur l’autoroute A4 près de la ville de Montoro, dans la province de Cordoue (Sud de l’Espagne), ont pu tous quitté l’hôpital, a-t-on appris auprès du consulat général du Maroc à Séville.



Un total de 33 de ces Marocains, qui souffraient de blessures légères, ont reçu les soins nécessaires au centre hospitalier universitaire (CHU) Reina Sofia à Cordoue, avant de reprendre leur chemin à bord d’un autre autocar vers la capitale espagnole, a précisé la même source.

Et d’ajouter que les deux blessés restants, qui ont subi des fractures dans cet accident, ont été transportés à Madrid à bord de deux ambulances. 

Deux personnes ont trouvé la mort et 49 autres ont été blessées dans cet accident qui s’est produit lorsque l’autocar, qui assurait la liaison Algésiras-Madrid, est entré en collision avec un camion en panne stationné sur l'autoroute. Les deux personnes décédées, dont le chauffeur du car, sont de nationalité espagnole.

Selon le gouvernement autonome de la région de l’Andalousie, cité par l'agence EFE, l’autocar accidenté transportait des passagers de 9 nationalités, dont plus d’une trentaine d’origine marocaine, 16 Espagnols, un Colombien, un Equatorien et un Américain.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara