Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Dr. Said El Mansour Cherkaoui - publié le Jeudi 19 Juin à 17:27

Les Jeux de la Coupe du Monde et les Enjeux de la Politique Mondiale: le vice-président Americain et l'Irak






Les Jeux de la Coupe du Monde et les Enjeux de la Politique Mondiale: le vice-président Americain et l'Irak
Déclaration sur l'Irak de Son Excellence Joseph Biden, le vice-président des États-Unis

La Répétition des Dilemmes de la Politique Expansionniste Américaine :

Les États-Unis ont dépensé 25 milliards de dollars dans le but de former et d’entrainer les forces de sécurité irakiennes et cela depuis l'invasion de l'Irak en 2003. C’est ce que présente un rapport de l'inspecteur général spécial sur l'Irak. Cette colossale somme n’a pu faire réinstaurer une militarisation professionnelle de l’Irak après l’exécution de Saddam Hussein et le démantèlement hâtif de son armée par les autorités américaines.

Cette mise à l’écart brusque d’un des fondements de l’Etat Irakien avait en somme donne naissance à une résistance farouche qui avait effectivement pour but le regain des privilèges qui lui furent subitement et violement soustraits. Cette réaction prit le temps de se forger des alliances au-delà de ses propres cercles martiaux et administratifs et en dehors de clivages idéologiques jadis édictés par un bureau politique centralisé sous le commandement de Saddam Hussein et de ses proches des villes de l’axe de Mosul, Tikrīt, Bagdad et les hameaux de la province de Diyala.

En fait, les cercles dirigeants, professionnels et marchands y compris les tribus adjacentes formaient étaient du Parti Baath de Saddam Hussein. Leur mise à l’écart en premier par Paul Bremer qui occupa le poste d’administrateur de l’Irak entre le 11 mai 2003 et le 28 juin 2004, et dirigeant à travers un gouvernement issue des exiles irakiens qui avaient soutenu l’invasion américaine.

C’est effectivement au sein de ces actes et leur renforcement par les administrations irakiennes qui avaient pris la relève que les causes de l’actuelle alliance entre les diverses factions des Sunnites avaient ébauché les causes et trouve actuellement les raisons de leurs liens d’engagement communs et les raisons de la coordination de leur soulèvement sous l’étendard de l’Islam qui en fait reste la récupération du pouvoir central.

Le Paradoxe Administratif et La Myopie Religieuse Hérités d’une Invasion Militaire :

Dans cette optique et ce retournement de fortune juste après le départ des troupes américaines, l’administration de Washington est forcée de faire face à la destruction de son propre investissement. Le soutien financier et logistique par les américains et par les britanniques pour la mise en place d’un gouvernement sécurisé et capable de préserver l’intégrité territoriale de l’Irak est actuellement sous la menace d’implosion. Par l’ironie du sort, une destruction et une annulation de tous les investissements réalisés jusqu’à lors sont mise en bas par des combattants qui ne croit pas ou considère l'investissement avec les intérêts – et cela sont ceux qui sont appelés et désignés par le monde occidental par les islamistes. Ils sont étiquetés comme des islamistes surtout quand ils se trouvent, protestent ou combattent du côté opposé de l'intérêt national de l'Ouest.

En Libye et en Syrie, ces mêmes groupes étaient et sont sérieusement identifiés presque comme démocrates du fait de la finalité non pas de leur stratégie mais de leur objectif militaire qui est la fin de dirigeants non démocratiques et cela tel que les gouvernements occidentaux les désignent. Dans tout cela existe une certaine absurdité au niveau de la considération et la désignation religieuse qui dans le temps utilisait mahumetan et Mahometan comme dérivé de leur appellation de Mahomet, qui était considéré comme prophète et fondateur de l’islam.
La tournure burlesque dans tout cela, c'est que tous les partisans de la Libye, la Syrie, l'Egypte et de l'Irak d'aujourd'hui sont dans leur majorité islamiste, parce qu'ils sont musulmans et des adeptes de l'islam. De ce fait, l’Occident continue de persister et de signer de la même manière à travers cette même tendance de translittération. Un emprunt direct et un placage des clivages et des schismes ayant caractérisés l’évolution de la religion chrétienne est étendue sur leur conceptualisation et leur compréhension de l’Islam. On désigne d’Islamiste ceux qui prennent les armes alors que la majorité du reste de la population croyante est Islamique. Cet amalgame serve des intérêts politiques et des besoins de la manipulation de la pensée occidentale envers la notion de l’Islam dans sa totalité.

L’occident s’engouffre dans cette voie de vouloir à bon escient rendre la communication individuelle inexistante vu que le fléau est d’ordre culturel et non un cas isolé et extrémiste. Dans cette lancée, un jour, nous verrons la catégorisation de certains musulmans comme « New Born Again Muslim. »

Les Déclarations de Son Excellence le Vice-President Americain.

Le Vice-président Américain Joe Biden lors de sa visite au Brésil, où il assistait à la Coupe du monde, a déclaré que «l'aide urgente est manifestement nécessaire. Mais nous devons aussi aider l'Irak à construire sa capacité à faire face aux menaces à long terme, et qui va exiger de mettre de côté le sectarisme, la résolution équitable des griefs légitimes, la constitution d'une force de sécurité inclusive, et veiller à ce que toutes les communautés vivent ensemble et leur permettre de faire entendre leur voix. "

Le Vice-président Joe Biden a entièrement raison, cependant ces réalisations devraient avoir été faites il y a bien longtemps et que c’est effectivement tout cela que tous les Etats du Moyen Orient ont besoin de mettre en œuvre mais sans aucune ingérence ou pression étrangère.

Exactement et certainement Votre Excellence Le Vice-président, toutes les nations du Moyen-Orient, y compris l'Algérie, la Libye et l'Egypte ont tous besoin de développer un cadre de travail et une feuille de route qui leur permettraient de "mettre de côté le sectarisme, la résolution équitable des griefs légitimes, la constitution d'une force de sécurité inclusive, et veiller à ce que toutes les communautés vivent ensemble et leur permettre de faire entendre leur voix. "

Nous aimerions voir et être témoin de nos jours à cette transformation. Cependant, pour la réussite d’une telle métamorphose, il faut garder les armes étrangères et des bottes étrangères en dehors du sol moyen-oriental (en passant, il semble que les bottes de l'armée américaine ont été fabriquées par la Chine) et à l'extérieur des terrains du jeu de football et vous verrez que tous les pays du Moyen Orient pourraient par la suite être capable d'acheter ou de fabriquer leurs propres chaussures. Cette indépendance dans le choix de leur propre marchandise et de leur voie industrieuse leur permettra de marquer beaucoup et de réaliser des buts favorables à leur propre victoire au même titre que les buteurs victorieux de la Coupe du Monde que vous regardez maintenant votre Excellence le vice-président.

Espérons que Votre Excellence vous assistez à de très beau spectacle sportif et jeu de football.

Said El Mansour Cherkaoui, Ph.D.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0