Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Abdellatif Chamsdine - publié le Mardi 22 Avril à 12:05

Les Frères Marocains






Haine du Juif, haine du Musulman, haine de l’Arabe, haine de notre Patrie historique le Maroc, haine de l’incarnation du pouvoir monarchique, haine du drapeau national, haine du Parlement, représentation nationale. Les manifestations stupides de la haine et la lutte masquée pour le pouvoir continuent de polluer et violenter, en vain, le Royaume chérifien.

L’heure est grave. L’obscurantisme ethnico-idéologique qui écrase notamment les capitales marocaines régulièrement et bafoue au passage les droits de l’Homme et de la Patrie, à savoir, la diversité, la tolérance et le vivre ensemble, est l’expression d’un mépris absolu et inquiétant affiché sans complexe pour les symboles et les valeurs les plus sacrés de la Nation marocaine.

Nous sommes Marocains pour solde de tout compte. Qu’on se le grave dans les esprits échaudés vendus. Les excités de toutes sortes, salariés des ennemis du Maroc, embauchés et enrôlés pour désintégrer la Patrie, insultent les Marocains chez eux, insultent la Patrie en brandissant un drapeau étranger à la Nation, insultent le pouvoir les incarnant : «les traitres sont au palais, les martyrs aux cimetières », entend-t-on hurler.

Les Martyrs de la Patrie ne sont ni Arabes, ni Amazirs, ni Juifs ni Musulmans, ni Chrétiens, ni Doukkalis, ni « Arroubis», ni Afro- saharo-hassanis Les Martyrs de la Patrie sont avant tout Marocains. Aucune tribu, aucune ethnie, aucune région, aucune religion ne peut s’en octroyer le monopole. Ils appartiennent à tous les Marocains. C’est en tant que Marocains qu’ils sont tombés pour la Patrie et la Nation, et c’est en tant que Marocains qu’ils doivent être célébrés sans récupération ethnique, idéologique, politique ou confessionnelle. La fête du Trône est le symbole de toute cette diversité patriotique.

Nous sommes Amazirs, Arabes, Afro-saharo-hassanis, Juifs, Chrétiens et Musulmans … de pères en fils et Marocains depuis la nuit des temps. Nous ne nous reconnaissons pas dans ces séparatismes haineux qui divisent la Nation marocaine.

Nous, Les Frères Marocains, toutes confessions confondues, toutes ethnies confondues, loyaux envers la Patrie¹, nous refusons d’être instrumentalisés par des obscurantistes animés par la vengeance et la haine, qui cherchent à prendre le pouvoir politique en confisquant le nom d’une telle ou telle composante de la Nation marocaine.

Tous ceux qui s’expriment sur le sol marocain au nom d’une cause qui méprise et piétine l’intérêt suprême de la Nation marocaine ne sont pas Marocains. Tous ceux qui hissent et s’enveloppent égocentriquement d’un drapeau qui n’est pas marocain font la preuve tangible au vu et au su de tout le peuple marocain qu’ils sont étrangers au Maroc et aux Marocains. Tous ceux qui narguent le peuple marocain et le provoquent chez lui sèment les graines de la violence, de la haine et de la terreur. Ces gens-là sont venus d’autres contrées voisines qu’ils ont ensanglantées et s’apprêtent à faire de même avec notre Patrie le Maroc en surfant sur la fibre ethnique. Ne les laissons pas faire. Les pays frères qu’ils ont mis à feu et à sang gisent encore dans la douleur, la souffrance et le malheur. Ne les laissons pas faire. S’ils ont le droit de s’exprimer c’est parce que le Maroc dont ils méprisent les symboles le leur permet. S’ils déversent ainsi en toute liberté sur la Nation marocaine dans son unité leur poison séparatiste, c’est parce qu’ils sont dans le Maroc des droits de l’Homme, le Maroc moderne de SM Mohammed VI.

L’obsession du pouvoir pour ces vampires nostalgiques d’un passé dont la gloire appartient à tous vaut-elle la destruction de la pacifique et paisible Nation marocaine ? Leurs chefs d’œuvre dans les pays sinistrés aux alentours ne sont-ils pas assez parlant ? Lybie, Egypte, Syrie … à feu et à sang et dont on sent encore l’odeur des charniers, dont on voit encore les fumées montant des décombres, dont on entend encore les cris des agonisants ne leur suffisent-ils pas ? Il leur faut le Maroc ?

Alors Nation marocaine réveille-toi avant l’apocalypse. Ces manifestations sont des tremblements de terre qui testent ta résistance. Nation marocaine réveille-toi. Ces coups de butoir répétés fragilisent ton unité. Nation marocaine réveille-toi et que les patriotes du Maroc tolérant se lèvent et marchent pour défendre la diversité de la Nation historique, face à tous les extrémismes.

Ni Frères Religieux, ni Frères « Laïcards »². Ni Frères Blancs, ni Frères Noirs. Ni Frères Amazirs (ou Amazirens), ni Frères Arabes. Ni Frères Juifs, ni Frères Musulmans. Mais Frères Marocains.

Abdellatif Chamsdine
Diplômé de 3ème cycle, Université Paris7, Jussieu.



¹ Fidélité et loyauté à la Nation marocaine : « Le seul parti auquel Je suis fier d’appartenir, Grâces en soient rendues à Dieu, c’est bien le Maroc ». Discours de SM Mohammed VI à la Nation à l'occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple (20.08.2013).
² La Laïcité, valeur universelle fondamentale du vivre ensemble, est transformée en un instrument d’intolérance par ceux que l’on désigne désormais par le terme de « Laïcards », c’est-à-dire les orthodoxes de la laïcité, les extrémistes, les « ultra-laïcs », ceux qui ont la haine du religieux, en particulier le Musulman.



               Partager Partager


Commentaires