Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Samedi 8 Octobre à 12:06

Les Etats du CCG soulignent aux Nations Unies leur “rejet de toute tentative visant à porter atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc ou à sa souveraineté”



New York (Nations Unies) - Les délégations des Etats du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont souligné, vendredi au siège des Nations Unies à New York, leur "rejet de toute tentative visant à porter atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc ou à sa souveraineté".



"Nous exprimons notre rejet de toute tentative visant à porter atteinte aux intérêts suprêmes du Royaume du Maroc frère, ou d'attenter à sa souveraineté", a déclaré la Première secrétaire de la mission d’Arabie Saoudite auprès de l’ONU, Manal Hassan Raduan, qui s’exprimait devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, au nom des délégations des Etats du CCG. 

Les délégations du CCG se sont réjouies des efforts visant à parvenir à une solution “politique et consensuelle” à la question du Sahara dans le cadre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, y compris la résolution 2285, et ont salué les efforts de l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross. 

Elles ont, dans ce cadre, souligné l’importance de poursuivre l’engagement de toutes les parties à “oeuvrer avec sérieux pour contribuer positivement à la réussite de cet important processus politique”. 

Les pays du Golfe ont rappelé, à cet égard, la Déclaration de Riyad, issue suite au Sommet CCG-Maroc, tenu le 20 avril 2016, qui “réitère la position de principe des pays du Golfe appuyant la position du Royaume du Maroc, et soutenant l’initiative d’autonomie au Sahara”. 

L’initiative d’autonomie représente, ont-t-ils souligné, un “choix constructif à même de parvenir à une solution mutuellement acceptable”.

Les délégations des pays du Golfe ont, en outre, salué “la coopération avec les instances onusiennes des droits de l’Homme, notamment le Haut Commissaire aux droits de l’Homme, ainsi que les efforts consentis en faveur du développement économique et social au Sahara”. 

Elle ont, par ailleurs, appelé les parties concernées à “s’engager dans le dialogue et à s’ouvrir sur des idées créatives pour parvenir à un règlement politique négocié” à la question du Sahara. 

Les délégations des pays du Golfe ont mis en exergue l’importance primordiale du règlement de ce différend “pour la stabilité et la sécurité dans le Sahel, en proie à de multiples dangers”.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara