Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



Abderrahmane HADDAD - publié le Mercredi 27 Mars à 10:33

Les Bongo, amis du Maroc




Lorsqu’en 2009, l’ancien chef d’Etat gabonais, Haj Omar Bongo, rendit l’âme, le Souverain marocain lui avait rendu un hommage en le qualifiant de « (…) fidèle Ami qui a toujours voué à Notre Famille Royale et au peuple marocain des sentiments affectueux de grande estime, et déployé des efforts intenses et constants en faveur de la consolidation des liens d'amitié entre nos deux pays».



Les Bongo, amis du Maroc
Ce qui reflète la profondeur des relations aussi bien étatiques que personnelles que la famille Bongo a toujours entretenues vis-à-vis du Maroc. Ainsi, le discours prononcé par le Roi du Maroc le mardi 26 mars 2013, à l’occasion du diner officiel offert par le Président Bongo, met en surbrillance la qualité exceptionnelle des relations maroco-gabonaises. Bien plus, le Souverain a tenu à rappeler que les liens entre les Etats, marocain et gabonais « (…) puisent leur force et leur solidité dans le précieux legs façonné par Mon regretté Père, Feu Sa Majesté Le Roi Hassan II et Feu le Président El Hadj Omar BONGO ONDIMBA (…) ».
 
Lorsque le royaume a déclaré son intention d’organiser une Marche Verte en vue de récupérer ses provinces du sud, Omar Bongo, alors président de la république, avait dépêché une délégation gabonaise officielle afin de prendre part à cet évènement historique et de clamer haut et fort le soutien de son pays au Maroc. Le Gabon a toujours soutenu l’intégrité territoriale du Royaume aussi bien auprès de l’Organisation des Nations Unies qu’auprès de l’Union Africaine.
 
A la suite du décès du président Hajj Omar Bongo et à l’élection de son fils Ali Bongo Ondimba, le roi Mohammed VI fut le premier chef d’Etat à féliciter ce dernier de son investiture à la tête de la république gabonaise. De son côté, le nouveau président a délibérément emprunté le chemin diplomatique de son défunt père en réitérant le soutien inébranlable et inconditionnel du Gabon à la marocanité du Sahara. Il a en effet déclaré, en avril 2010, devant une délégation ministérielle marocaine que « (…) la position du Gabon vis-à-vis de la question du Sahara est immuable, ancestrale, séculaire et ne pourrait être sujette à un quelconque marchandage ». Et quelques mois seulement après son élection, le président Ali Bongo s’est rendu au Maroc, à l’occasion d’une visite de travail et d’amitié, pour consolider les rapports politiques et économiques avec notre pays.
 
Mieux encore, en juin 2012, le premier responsable gabonais avait clairement exprimé son vœu de voir le royaume du Maroc réintégrer les rangs de l’Union Africaine et récupérer la place qui est la sienne au sein du continent. Il a en outre promis d’œuvrer en concertation avec d’autres chefs africains afin de lever tous les obstacles devant un tel retour au bercail.
 
Au fil du temps, le Maroc et le Gabon ont développé des liens d’amitié exemplaires qui ont favorisé la mise en exergue de plusieurs formes de coopération et un soutien politique inégalé. L’axe Rabat-Libreville pourrait ainsi constituer un exemple de partenariat entre les pays du Sud. 
 
Abderrahmane HADDAD
Enseignant-Chercheur



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles