Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Dr. Hassane Hajouji - publié le Samedi 26 Mai à 00:46

Les Aventures du Président






Hassane Hajouji
Hassane Hajouji
Peut-être aurait-il fallu le faire dés l’affaire de la cravate, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire.

De jour en jour, en lisant les nouvelles marocaines, on ne finit pas de s’étonner, une ministre belge devenue traductrice, les chômeurs espagnoles invités à venir chercher du boulot au Maroc, une invocation pour les diplômés chômeurs au parlement, ou encore la claque ironique de l’humoriste Abderraouf….L’air Benkirane est vraiment une période qui donnera pour les générations futures une matière très riche pour les préparations des thèses et des mémoires de recherche sur les théories de la dissonance cognitive, en psychologie sociale des groupes.

Cette semaine, c’est sous le titre de « l’Agenda cachée du président A. Benkirane en Catalogne » que la journaliste Latifa El-Hassani, responsable de communication de la fondation Nous Catalan, a évoqué le renforcement des liens entre la présidence marocaine et les salafistes Barcelonais.

Samedi dernier, 19 mai, le lieu n'était pas accidentel: le Centre de Loisirs de la Fondation, El Prat de Llobregat, où l'Union des communautés islamiques d'Espagne organise régulièrement sa conférence annuelle et des réunions sous la présidence de Mr. Riad Tatari.

Le président du gouvernement Marocain a établi le contact avec la mouvance Salafiste au cours de sa visite à Barcelone. De nombreux Marocains regrettent, en outre, qu’ils soient laissés en dehors de la conférence, car la sécurité renforcée à l'entrée n'autorise que les sympathisants du Pjd.

"Dans la salle, quasiment aucune femme en vue! C'est l'ère de la parité Benkirane, et en premier rang, en invité d'honneur, c’est M. Abdeslam Laroussi, imam de Terrassa, qui a été récemment accusé par le parquet pour incitation à la violence contre les femmes" Rapporte la journaliste.

Il y avait aussi, le président du Conseil islamique de la Catalogne, Lahcen Sau, un salafiste de Jamaa Attabligh.

« La porte est restée fermée devant les autres militants, et les citoyens membres d’associations. Ils ont été interdits d’entrer. Cet acte est justifié par la capacité limitée de la salle, mais de l'autre, une douzaine de personnes «barbus » ont été autorisés à y entrer en douceur » a-t-elle ajouté.

M. Benkirane a dû interrompre la conférence deux fois pour aller à l'extérieur, cherchant à calmer la situation en promettant la rentrée pour tous .... Mais sans suite.

El-Hassani a également déclaré qu’en tant que journaliste, on m’a refusé l'entrée, ainsi qu’à deux autres femmes d'origine marocaine: une universitaire, et une responsable d’une association Catalane, « j'ai couvert de nombreux évènements politiques marocains et catalans et ceci ne s'est jamais produit ! Je ne trouve aucune explication. Tout ce que je sais avec exactitude, est que les gens à l’intérieur de cette salle sont antidémocratiques, opaques et font sale jeu ! C'est une honte: nous avons offert un sombre tableau des Marocains. Encore une fois, nous avons raté une occasion historique de donner une image de maturité, une nouvelle image du Maroc en mutation..» fin de citation.


Tagué : Hassane Hajouji

               Partager Partager


Commentaires