Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Dimanche 25 Septembre à 13:57

Législatives/Maroc: Le PAM promet de répondre aux impératifs du développement et de création de l’emploi





Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) promet, dans son programme pour les élections législatives du 7 octobre, de répondre aux impératifs et exigences du développement, de création et de répartition équitable de la richesse et de garantir un emploi digne et productif au profit des citoyens, dans le cadre de la régionalisation avancée et d’un nouveau pacte social.

Le PAM, qui brosse un tableau "pessimiste" de la situation actuelle et des résultats de l’expérience gouvernementale jugée "catastrophique", soutient que ce programme électoral est le fruit d’une longue série de réunions et de concertations entre les différents acteurs économiques et sociaux et des organisations de la société civile.

Le PAM assure que son projet de société "est également le fruit d’une écoute attentive et d’une interaction féconde avec les revendications et les attentes des citoyens, selon une nouvelle conception du modèle de développement, en rupture avec la mauvaise gestion et permettant au Maroc d’accéder au club des pays émergents et de réaliser un taux de croissance économique satisfaisant".

Ce projet vise à mettre en œuvre la réforme du système de l’enseignement et de la formation en tant que levier du développement, à rendre justice aux femmes, jeunes, aux couches sociales marginalisées et à la classe moyenne et ouvrière, ainsi qu’à encourager les petites et moyennes entreprises conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution visant à instaurer un pacte solide renforçant la culture de la gouvernance, de la responsabilité et de la reddition des comptes pour la gestion de la chose publique.

Le PAM énumère plusieurs engagements qu’il compte appliquer durant les trois premiers mois, s’il est chargé de conduire le prochain gouvernement en obtenant la première place aux élections du 7 octobre, dont la bonne gouvernance, à travers une nouvelle architecture gouvernementale, l’ouverture d’un dialogue social avec les syndicats, les acteurs économiques, les organisations professionnelles, de la société civile et des droits de l’Homme pour mettre en œuvre les réformes des régimes des retraites, du système judiciaire et de l’administration publique selon une approche partenariale.

Le Parti s’engage également à élaborer durant les premiers 100 jours un projet de forum social national périodique, en tant que plateforme de dialogue, d’évaluation et de proposition, comprenant les syndicats, les acteurs économiques, les organisations professionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’Homme, outre la révision de la Moudawana pour une meilleure égalité et équité entre les deux sexes, et le Code de la nationalité pour permettre à l’époux de la femme marocaine d’obtenir la nationalité marocaine, le renforcement de l’arsenal juridique concernant l’équité et la lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme, en plus de l’adoption d’une formule de financement, en partenariat avec les banques, pour la prise en charge de l’enseignement supérieur des étudiants dans les secteurs public et privé.

Le programme électoral du parti insiste, pour encourager les PME, sur le règlement des dossiers d’investissement gelés dans les régions pour des raisons administratives (25 milliards de dhs) et pour une redéfinition des rôles des centres régionaux d’investissement en vue de résoudre les problèmes liés au financement et au foncier, outre l’adoption d‘une Charte de l’investissement avec de nouvelles mesures incitatives pour l’export, notamment.

Dans le domaine de l’emploi, le PAM va mettre en œuvre les conventions d’investissement signées au cours des deux dernières années dans le cadre du programme Emergence, et prévoyant la création de 160.000 emplois, la réforme du système d’intermédiation (Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences), ainsi que la conclusion de contrats d’emploi entre les secteurs de l’éducation et la formation et les régions pour le recrutement des assistants sociaux au profit des nouveaux lauréats des Universités.

Le parti du Tracteur va œuvrer pour la réalisation d’un taux de croissance de l’ordre de 5,5 pc, l’élargissement de la classe moyenne, la répartition équitable et solidaire de la richesse permettant de réduire les disparités sociales et la concrétisation d'un développement territorial dans le cadre de la régionalisation avancée, de même qu’il met l’accent sur les objectifs prioritaires concernant les jeunes, la femme, la classe moyenne, la classe ouvrière, les couches marginalisées et les PME.

Il promet aussi l’adoption d’une Charte fiscale pour mettre en œuvre les conclusions du colloque national sur la fiscalité, à travers la création d’un impôt sur les sociétés, de façon progressive, d’une taxe sur la valeur ajoutée de 30 pc sur les importation d’objets de valeur, l’évaluation de l’exonération sur le logement social, la lutte contre la fraude fiscale par le renforcement du contrôle et l’utilisation des nouvelles technologies de l’information, outre la création d’un impôt sur la pollution.

Le PAM va, de même, œuvrer pour établir un registre national des personnes qui méritent le soutien et pour parachever le processus de réforme de la Caisse de compensation et élargir la réforme pour englober le gaz butane et le sucre.

Dans le domaine de l’industrie, le parti prend l’engagement d’atteindre un taux de 20 pc comme contribution du secteur industriel au produit intérieur brut et d’accélérer la dynamique du secteur automobile, de l’aéronautique et de développer les secteurs du textile, de l’industrie de transformation des produits agricoles et de l’industrie pharmaceutique.

Concernant le secteur agricole, le programme électoral de ce parti insiste sur le renforcement de la valorisation des produits agricoles et des filières des industries agricoles et alimentaires, l’encouragement des exportations et la diversification de l’offre touristique nationale, en dehors du triangle Marrakech-Agadir-Ouarzazate, en créant de nouvelles destinations touristiques.

Il prévoit, par ailleurs, un pacte social dans le secteur de l’éducation et de la formation à travers la mise en œuvre de la vision stratégique 2015-2030 de l’éducation et la formation, ainsi que l’éradication de l’analphabétisme à la fin de la prochaine législature et l’augmentation à 1 pc de la part de la recherche scientifique dans le budget de l’État.

Le PAM accorde aussi une importante attention au secteur de la santé, à travers la mise à niveau et la modernisation des hôpitaux provinciaux et des dispensaires, et le renforcement du partenariat entre les secteurs public et privé, ainsi qu’aux préoccupations des jeunes et étudiants via notamment la révision du système d'octroi des bourses pour en faire profiter 50 pc des effectifs des étudiants et le renforcement de l’enseignement des langues, l’instauration d’une couverture médicale globale au profit des jeunes et l’encouragement du sport scolaire.

Le programme électoral du PAM n’omet pas le volet sécuritaire et des droits de l’Homme en traçant plusieurs objectifs dans ce cadre prévoyant la mise en œuvre des recommandations de l’Instance équité et réconciliation, l’adoption d‘une gouvernance sécuritaire dans le cadre d’un partenariat avec les acteurs des droits de l’Homme et de la société civile, l’élaboration d’une approche de la sécurité humaine pour lutter de manière efficace contre le terrorisme, l’extrémisme et la criminalité organisée.

Le parti du Tracteur s’engage aussi, sous cet angle, à garantir une harmonisation des législations nationales avec les conventions internationales des droits de l’Homme et à faire adopter un arsenal juridique adéquat sur la lutte contre toutes les formes de discrimination sur la base du sexe, de la race, de la religion ou de l’appartenance sociale, régionale, linguistique ou le handicap, outre l'élaboration d’un plan national de lutte contre le racisme, la xénophobie, la violence, le terrorisme et l’extrémisme.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara