Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



Mokhtar Chaoui - publié le Mardi 30 Juin à 19:05

Le véritable ennemi du Maroc est l’IGNORANCE




Lettre ouverte - Lynchage - homophobie - Danger - Riposte.



A Monsieur le Premier Ministre ;
A Monsieur le Ministre de l’Intérieur ;
A Monsieur le Ministre de la justice ;

Messieurs les Ministres ;
Vous avez sûrement eu écho de l’affaire des jupes au Souk d’Inezgane. Vous avez sûrement visionné le supplice du présumé homosexuel de Fès. Vous connaissez incontestablement, plus et mieux que moi, toutes les dérives homophobes, racistes, fanatiques auxquelles s’adonnent, ces derniers temps, beaucoup de Marocains qui se prennent pour des redresseurs de torts, des juges/bourreaux, des justiciers. Au-delà du fait que ces agissements constituent un affront à l’Etat (Un Etat de droits, comme vous aimez si bien le répéter), c’est un CRIME. Oui un CRIME contre une frange de la société marocaine qui n’aspire qu’à vivre sa liberté. Avant-hier, on a lynché deux jeunes filles à cause de leurs jupes jugées attentatoires à la pudeur ; hier, on a lynché un homosexuel et demain on lynchera tous ceux qui oseront penser autrement et vivre librement. Est-ce cela le Maroc auquel nous aspirons tous ? Bien sûr que non.

Messieurs les Ministres,
Vous n’êtes pas sans savoir que l’atout du Maroc a toujours été sa stabilité politique et sa tolérance sociale. Stabilité mise à rude épreuve à cause de tout ce qui se passe dans le monde et de toutes les menaces qui visent notre pays. Tolérance sociale en décrépitude en raison d’actes condamnables qui se multiplient. Le Maroc semble contrôler, jusqu’à maintenant, les menaces extérieures ; mais il y a d’autres menaces qui sont sournoises, qui rongent le corps de l’intérieur et qui sont plus dévastatrices : c’est le fanatisme, la xénophobie, l’homophobie, l’exclusion, l’ignorance, l’intolérance.

Ce sont ces menaces qui sont à l’origine des actes barbares auxquels nous assistons aujourd’hui et qui sont l’œuvre d’une minorité de Marocains ; une minorité criarde, une vraie tumeur qui risque d’évoluer en métastase si elle n’est pas extraite à temps. Je refuse de croire que le Marocain soit devenu un être xénophobe, homophobe, violent, assassins. Le Marocain a toujours été quelqu’un de pondéré, de serviable, de tolérant. Ces actes sont étrangers à notre culture, à nos valeurs. Les jupes ont été intégrées dans notre culture depuis plus d’un siècle. L’homosexualité est inhérente à toutes les sociétés. Elle est aussi vieille que le monde et elle en fera partie jusqu’a la fin des temps, au grand dam des homophobes. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut de l’homosexualité, mais personne n’a le droit de la criminaliser, encore moins de pourchasser les homosexuels. Laissons-les vivre leur liberté sexuelle, du moment qu’ils ne l’imposent à personne, qu’ils ne constituent une menace pour personne. Comme le disait si bien Albert Camus : « La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, c’est la protection de la minorité. »

Messieurs les Ministres,
Protéger le Maroc des menaces extérieures est la responsabilité de l’Etat, mais le protéger de ses ennemis internes n’est pas moins important. La sécurité du Maroc passe par la sécurité du citoyen, sans distinction de races, de religions ou de tendances sexuelles. Une nation où des citoyens deviennent la cible d’autres citoyens juste parce qu’ils ne pensent pas comme eux, parce qu’ils ne vivent pas comme eux, parce qu’ils ne partagent pas leurs croyances, est vouée à la décomposition, aux affrontements et indubitablement à une catastrophe qui consommera tout le monde. Voilà pourquoi il faut sévir, justement mais durement, contre tous ceux qui se permettent de se substituer à l’Etat et de « se faire justice », en usant de l’injustice. Injustice envers tous ceux qui ne demandent qu’à vivre leur liberté de sexe et de culte. Le véritable ennemi du Maroc n’est pas l’homosexuel ; le véritable ennemi du Maroc est l’IGNORANCE.

Le moment est critique. La riposte est urgente. Il en va de la sécurité sociale et morale de ce pays.
Et vive le Maroc libre et tolérant !

Mokhtar Chaoui
Ecrivain.


Tagué : Mokhtar Chaoui

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème