Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



khalid benslimane - publié le Mercredi 6 Mai à 11:21

Le statut avancé du monde




khalid benslimane : Si le droit possède ses défaillances et que la démocratie, sensée réguler de façon laïque le monde (Dieu ayant échoué à le faire), ne se joue plus que dans le simulacre pour affirmer la volonté des puissants, il n’en demeure pas moins que le langage lui servant de cheval de bataille véhicule in vitro son propre mal. Un cancer amenant la putréfaction d’un humanisme sensé être conféré à l’homme par la parole.



Au Maroc par exemple, l’on se félicite par presse interposée d’un « statut avancé » avec l’Europe…une expression ne voulant absolument rien dire, mais qui reste assez vague tout de même pour ne pas trop engager l’un et assez satisfaire l’autre…mais du moment qu’elle adoucisse les moeurs, le peuple (populiste comme il se doit et stimulé par les tambours médiatiques) en redemande….

En France, tout comme en Angleterre, où l’on en est encore à confondre l’islam en tant que religion et l’islam en tant que civilisation, on constate l’émergence, sous le verbe des chantres du vivre ensemble et sous de grandes claques amicales sur le dos, d’une définition toute autant fausse que vide de sens en la formule d’une « société multiculturelle » ne faisant que mieux renforcer le communautarisme au lieu de le combattre. Dès lors tout débat à propos du sujet ne peut être que dangereusement biaisé, amenant vers une attitude « clanique » de part et d’autre, là où il n’aurait fallu qu’unité limitant la divergence à sa simple expression d’opinion.

Sans doute que cette autre formule (made in America) du « avec nous ou contre nous », définissant la marche du nouveau monde favorisa-t-elle l’amalgame en cette matière, amenant la bonne intention à vouloir remplacer le clash des civilisations par le dialogue des civilisations. Mais le problème n’est pas le mot clash mais le mot civilisation lui même. Aujourd’hui, est ce que l’on peut dire qu’il y a deux civilisations différentes ? On a des religions différentes, et ces religions différentes s’expriment dans une même civilisation. Elles ne sont pas extérieures. Ainsi le jeune musulman qui rentre au parti travailliste, pour se faire élire député du coin, n’agit pas comme un pakistanais. Il agit comme un citoyen britannique de confession musulmane.

La cohésion de l’ordre mondial ne tient que par la conviction que le droit est le même pour tous. Cette conviction est déjà mise à mal par les discriminations, l’amalgame entre culture et religion et à la réticence face à la mise au jour de mémoires conflictuelles

Un ordre mondial floué par son propre langage ou des « shock and awe » s’enchevêtrent malencontreusement à des formules ronflantes de bien pensance et toutes autant vides qu’inefficaces sinon à déplacer les vrais débats hors de leur périmètre d’influence

Un ordre mondial auquel récemment un téméraire rapporteur de son épopée à préféré laisser tomber le verbe au profit de l’action en balançant ses chaussures à la figure du plus grand chantre (chancre serait plus approprié) de la démocratie…sans doute une autre façon d’exprimer, au pied de la lettre, son statut de non adhésion à la marche forcée du nouveau monde...


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles