Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Asmae Salhi - publié le Mercredi 3 Avril à 09:10

Le soutien français dans le parachèvement de l’intégrité territoriale du royaume






Le soutien français dans le parachèvement de l’intégrité territoriale du royaume
Depuis l’accession du Maroc à l’indépendance en 1956, les gouvernements respectifs de France et du royaume soulignent régulièrement la qualité des relations « (…) solides et historiques, fondées sur un partenariat politique et économique » qui lient les deux Etats. Les dernières années ont vu la France et le Maroc inscrire leurs relations bilatérales dans une perspective de continuité. L’intensité et la nature stratégique du dialogue politique qu’entretiennent ces deux pays, au plus haut niveau, de même que leur volonté commune de placer leur partenariat exemplaire sur une « trajectoire plus ambitieuse », seront davantage confirmées et consolidées par la visite d’Etat que le président François Hollande s’apprête à faire à Rabat, et qui se tiendra, selon un communiqué  de l’Elysée, les 3 et 4 avril, suite à l’invitation de Sa Majesté le roi Mohammed VI.
 
Quant aux questions relatives au domaine de la politique internationale, les deux pays se complètent et expriment l’un envers l’autre des attentes mutuelles.  En effet, la France constitue pour le royaume un appui indéfectible, non tributaire des aléas partisans, pour le règlement de l’affaire du Sahara, et ce, dans le respect de son intégrité territoriale. Le président du « Groupe d’amitié France-Maroc » de l’Assemblée nationale française, Luc Chatel, a d’ailleurs affirmé lors de sa visite au Maroc, en date du 20 février 2013, que « La France a montré qu’elle accompagnait depuis de nombreuses années le Maroc sur de nombreux sujets en particulier celui du Sahara».
 
Notons tout de même que le soutien sans faille apporté par la France au Maroc, afin que puisse être réglé le différend saharien, est sous-tendu par le constat des énormes progrès réalisés par le royaume en termes de transition démocratique et de développement socio-économique. Les acteurs publics français ont sans cesse souligné le processus de réformes mis en œuvre au Maroc depuis le début du règne de Mohammed VI. De même que la France félicite régulièrement le Maroc des avancées réalisées en matière de respect et de promotion des droits de l’Homme. C’est dans ce sens que la France soutient le Projet Marocain d’Autonomie. De surcroît les responsables politique français confirment à tous les niveaux, leur volonté d’accompagner le Maroc, tant d’un point de vue logistique que pratique, dans la voie des réformes y engagées.
 
De cette manière, le processus de changement et de modernisation des institutions au Maroc est lui-même soutenu par la France, qui y voit un gage de la ferme volonté du royaume d’instaurer l’Etat de droit et de promouvoir la culture des droits de l’Homme sur tout le territoire national, y compris ses provinces du sud.


Tagué : Asmae Salhi

               Partager Partager