Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Ali Majdoub - publié le Samedi 6 Avril à 11:30

Le rôle de la Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc dans le développement des relations économiques maroco-françaises






Le rôle de la Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc dans le développement des relations économiques maroco-françaises
Les relations bilatérales maroco-françaises ont toujours été excellentes et caractérisées par un dialogue régulier. Force est de rappeler que la première visite d’Etat à l’étranger du roi Mohammed VI, en mars 2000, s’est faite en France. En outre, le monarque a été le premier chef d’Etat reçu par l’actuel président français François Hollande.
 
La France a toujours réservé à ses relations bilatérales avec le royaume chérifien une place exceptionnelle. Parmi les moyens de raffermissement des relations entre les deux pays, la Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM) joue un rôle important.
 
La CFCIM, qui est dotée du statut d’association à but non lucratif, regroupe quelques 3700 entreprises appartenant à des secteurs d’activité différents. Considérée comme étant la plus importante des 107 Chambres de Commerce et d’Industrie françaises à l’étranger, la CFCIM a pour vocation principale la promotion et le développement des relations économiques entre le Maroc et la France.
 
En matière d’information, la CFCIM assiste les entreprises marocaines et françaises en leur permettant de suivre l’évolution des marchés et de l’environnement juridique et réglementaire des affaires. A cet effet, la Chambre met à la disposition des entreprises, des données sur l’évolution de l’économie, des bases de données généralisées, ainsi que des fiches portant sur le marché et décrivant l’évolution des différents secteurs d’activité. La CFCIM édite également une revue mensuelle, intitulée, « Conjoncture » destinées aux chefs d’entreprises, aux cadres dirigeants, aux hauts responsables et, globalement, aux divers acteurs économiques.
Par ailleurs, la CFCIM propose aux sociétés marocaines et françaises la possibilité de prospecter les deux pays, et ce, à travers un ensemble de prestations d’accompagnement. A cet effet, elle appuie les firmes des deux pays en matière de prospection et d’établissement de nouveaux partenariats. En plus d’assister des entreprises françaises dans leurs efforts de prospection au Maroc, la CFCIM soutient les firmes marocaines pour développer leurs activités sur le marché français. Ainsi, des missions de prospection sont organisées au niveau de plusieurs salons professionnels dans l’Hexagone.
 
En matière d’appui à l’implantation des investisseurs, la Chambre propose un accompagnement personnalisé des hommes d’affaires français pour la réalisation de leurs projets d’investissement au Maroc. Son soutien englobe, entre autres, l’information sur les incitations fiscales accordées par le Maroc, la mise en place du business plan et l’identification des bâtiments ou des terrains pour s’implanter.
 
Consciente des nouveaux défis de la mondialisation, des exigences de la compétitivité et du rôle que joue le capital humain dans l’atteinte de la performance, la CFCIM contribue à l’acquisition et au développement des compétences des cadres dirigeants, des managers et des collaborateurs des entreprises marocaines et françaises.
 
In fine, la position de l’Hexagone en tant que premier partenaire économique du royaume est, certes, le résultat de la volonté politique des deux Etats, mais également de la contribution d’organismes qui œuvrent en permanence à la consolidation des relations bilatérales, à l’instar de la CFCIM.

Ali Majdoub



Tagué : Ali Majdoub

               Partager Partager