Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



CGNews, Saad Al-Ghamdi - publié le Lundi 5 Novembre à 15:04

Le rameau d’olivier donnera des arbres




Saad Al-Ghamdi - Au début de ce mois, le Congrès des Etats-Unis a voté une résolution:



1. Reconnaissant l'islam comme une des grandes religions du monde.

2. Exprimant son amitié et son soutien aux musulmans des Etats-Unis et du monde entier.

3. Saluant le Ramadan, mois de jeûne et de renouveau spirituel et exprimant son respect pour les musulmans des Etats-Unis et du monde entier.

4. Rejetant la haine, le fanatisme et la violence dirigés contre les musulmans aux Etats-Unis et partout dans le monde.

5. Félicitant les musulmans qui, aux Etats-Unis et dans le monde entier, ont rejeté des interprétations de l'islam faites par des mouvements islamiques qui justifient et encouragent la haine, la violence et le terrorisme.

Il est très réconfortant que cette décision ait été prise à l'unanimité, et par une collectivité qui représente le peuple américain. Adoptée le 2 octobre 2007 par la Chambre des Représentants, la résolution avait été proposée par le représentant du Texas, Eddie Bernice Johnson, avec le soutien de 30 autres parlementaires, y compris le premier musulman élu au Congrès, Keith Ellison.

Ce n'est pas la première résolution exprimant la position du Congrès des Etats-Unis envers les musulmans. Une résolution précédente avait été adoptée le 14 septembre 2001 – trois jours après les attentats du 11 septembre -, qui mettait en garde les Américains contre un fanatisme qui ne fait pas la différence entre les musulmans ordinaires et ceux qui ont choisi la voie de la violence destructrice. La rapidité avec laquelle cette résolution est passée indique que le Congrès est conscient des conséquences de toutes sortes auxquelles sont exposés les musulmans depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Des résolutions qui, comme celle-ci, font référence, ouvrent des voies au dialogue entre l'Occident et le monde musulman. Un parti à lui seul ne peut entreprendre d'établir des normes de respect et de tolérance en matière de religion, car de telles initiatives sont d'emblée condamnées à l'échec. Le problème oblige tout un chacun, et en particulier les musulmans, à saisir toutes les occasions d'engager le dialogue et d'ancrer ses valeurs dans un terrain commun de respect mutuel, pour le plus grand bénéfice des êtres humains, où et quels qu'ils puissent être. N'est-il pas vrai que la religion a pour mission de faire prospérer le sort des êtres humains ?

Les médias devraient voir dans cette initiative une occasion d'inviter les membres du Congrès à écrire des articles d'opinion et/ou à parler à télévision et à la radio pour communiquer au monde leurs opinions sur cette affaire. Le monde entier devrait savoir que les Etats-Unis, ou le "melting-pot" comme on appelle souvent ce pays, n'est pas fait que de néo-conservateurs. C'est plutôt un pays vaste et multiple, qui permet à ses citoyens de rechercher le bonheur.

Dans les pays arabes et musulmans, les conseils consultatifs et les Parlements devraient eux aussi célébrer ce pas accompli par le Congrès, exprimer leur gratitude et le prix qu'ils y attachent et ouvrir les portes à d'autres initiatives promouvant le respect parmi les adeptes de toutes les religions. Au bout du compte, des activités de cet ordre devraient encourager la prise en charge par les entités politiques des problèmes que sont l'injustice, l'agression et de violation des droits de l'homme. Contre la violence et les préjugés il leur faut prendre l'attitude courageuse qu'on attend depuis trop longtemps.

On serait fondé à espérer que le Conseil consultatif du Royaume d'Arabie saoudite fasse un pas dans cette direction, dès lors, notamment, que beaucoup de ses membres se montrent particulièrement actifs dans le dialogue local, régional et international, et ont signé de multiples réussites dans le domaine de l'administration, du gouvernement et de la politique.

La Ligue du monde islamique, le Symposium international de la jeunesse musulmane, l'Organisation de la conférence islamique et d'autres organisations similaires devraient accomplir d'autres pas de cet ordre. Le temps est venu d'aborder en profondeur le phénomène du terrorisme, et de travailler ensemble à l'extirper.

Cette résolution du Congrès américain peut constituer les fondements d'un respect mutuel sur lequel pourraient oeuvrer des bâtisseurs doués de sagesse et vision. Notre monde devient de plus en plus tendu, alors même qu'il se rétrécit grâce aux avancées de la technologie de la communication. La sagesse nous dicte de saisir l'occasion de répondre à tous et à chacun des signes d'une détermination à faire respecter la justice et l'égalité pour tous. L'occasion est à saisir, car il n'y en a pas de meilleure.

* Saad Al-Ghamdi est un écrivain saoudien



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles