Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 24 Juillet à 12:03

Le procès lié à l'agression homophobe de Fès reporté au 6 août



Rabat - Le procès d'auteurs présumés d'une violente agression homophobe au Maroc, qui avait déclenché une vague d'indignation fin juin, a été reporté au 6 août a-t-on appris jeudi auprès d'une ONG locale.



Deux prévenus sont jugés depuis le 9 juillet dans le cadre de ce procès médiatique, pour lequel quelque 70 avocats sont mobilisés en soutien à la victime.

Au terme d'une deuxième audience jeudi après-midi, l'affaire a été reportée au 6 août, a indiqué à l'AFP Mustapha Jebbour, un responsable local de l'Association marocaine des droits humains (AMDH, indépendante). D'ici là, les deux agresseurs présumés resteront en détention préventive, a-t-il ajouté.

Le dossier est très suivi au Maroc, pays récemment marqué par une série de controverses sur les moeurs et où l'homosexualité est passible de trois ans de prison.

La diffusion de la vidéo de l'agression, dans laquelle un homme est roué de coups en pleine rue en raison de son homosexualité présumée, avait suscité l'indignation.

On y voyait la jeune victime tenter en vain de trouver refuge dans un taxi, avant d'être frappée à de multiples reprises par une petite foule, y compris après s'être écroulée au sol.

Des médias avaient dénoncé une "barbarie".

"Le dossier sera traité avec fermeté envers ceux qui essaient de se substituer à la loi", avaient affirmé les autorités dans un communiqué.

Deux personnes ont été interpellées dès le lendemain puis inculpées pour "coups et blessures volontaires". Selon le quotidien L'Economiste, il s'agit de deux marchands ambulants d'une trentaine d'années.

Ils "ont avoué leur appartenance à des mouvances islamistes" et expliqué "avoir été touchés dans (leur) foi" à la vue de cet homme "ayant un aspect féminin", selon les termes du procès-verbal auquel le journal dit avoir eu accès.

"L'enquête va se poursuivre pour déterminer la responsabilité d'autres personnes", avaient de leur côté affirmé les autorités au moment des deux arrestations.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara