Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Karim El Maghribi - publié le Lundi 10 Octobre à 09:24

Le printemps algérien selon Boutef




Alors que les jeunes algériens manifestent dans la rue pour plus de démocratie et de justice sociale, le président Abdelaziz Bouteflika, son premier ministre Ahmed Oyahia et les apparatchiks du régime s’offrent de conséquentes augmentations de leurs salaires. Aussi incongru qu’anachronique. Lire ! cet article publié par le quotidien « Le temps d’Algérie » et repris par le site « algerie-focus.com ».



Abdelaziz Bouteflika et  Ahmed Oyahia
Abdelaziz Bouteflika et Ahmed Oyahia
Le président de la République Bouteflika ainsi que le Premier ministre Ouyahia ont bénéficié récemment d’une augmentation de salaire conséquente, rapporte le quotidien arabophone « Wakt El Djazaïr », Le Chef de l’Etat a ainsi vu son salaire augmenté de 160.000 dinars par mois soit une augmentation de 34 % passant, à partir de l’année prochaine, de 770.000 dinars à 930.000 dinars.

Le Premier ministre a quant à lui vu son salaire grimpé de 100.000 dinars passant de 510.000 dinars à 610.000 dinars par mois. Ces augmentations ont été appliquées avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2010 et entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2012, Les autres responsables concernés par ces augmentations sont ceux apparentant au corps des «fonctions supérieures». Les revalorisations salariales varient entre 40 et 60 %.

In:http://www.algerie-focus.com/2011/10/03/bouteflika-et-ouyahia-s%e2%80%99offrent-une-augmentation-de-salaire-de-16-et-10-millions-par-mois/



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».