Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Xinhua - publié le Dimanche 17 Janvier à 00:00

Le président iranien Hassan Rohani salue la levée des sanctions américaines et européenes contre son pays





Hassan Rohani
Hassan Rohani
Le président iranien Hassan Rohani a salué dimanche la levée par les Etats-Unis et l'Union européenne de leurs sanctions contre le programme nucléaire iranien après que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé que l'Iran avait achevé les préparatifs nécessaires pour mettre en oeuvre le Plan d'action global conjoint.

"Nous nous félicitons de cette dignité et victoire qui nous a permis d'ouvrir un nouveau chapitre dans nos relations avec le monde", a déclaré M. Rohani dans un communiqué relayé par l'agence de presse officielle IRNA.

"Nous sommes venus à bout d'une période difficile pour notre économie" avec la levée des "sanctions oppressives", a souligné le président, avant d'ajouter : "Ce jour marque la transition de l'ère des sanctions à une ère de développement, qui nécessitera que tous les Iraniens travaillent, fassent preuve d'innovation, investissent et saisissent les opportunités".

Samedi, le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, avait indiqué dans un communiqué que l'Iran avait pris les mesures préparatoires nécessaires à la mise en oeuvre du Plan global d'action conjoint, qui vise à garantir que le programme nucléaire iranien restera exclusivement pacifique.

Le Plan d'action a été conclu par le Royaume-Uni, la Chine, la France, la Russie, les Etats-Unis et l'Allemagne (P5+1), l'Union européenne (UE) et l'Iran le 14 juillet dernier.

Peu après l'annonce de l'AIEA, l'UE a levé ses sanctions économiques contre l'Iran et le président américain Barack Obama a signé un décret proclamant la levée des sanctions contre l'Iran liées au programme nucléaire du pays.

De son côté, l'Iran promet plus de transparence en autorisant les inspecteurs de l'ONU à surveiller son programme nucléaire.

Les sanctions américaines et européennes contre Téhéran avaient tenu le pays à l'écart du système financier et économique international pendant des années.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara