Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Larbi Amine - publié le Mardi 5 Janvier à 11:10

Le polisario trainé en justice pour la torture et le meurtre de 300 espagnols




Madrid : Le polisario a torturé et tué plusieurs centaines de ressortissants espagnols des îles Canaries, de l’Andalousie et de Galicie.



dirigeants du polisario - PH Archive
dirigeants du polisario - PH Archive
En effet, l’association espagnole, portant le nom, ‘Asociación Canaria de Víctimas del Terrorismo (Acavite)’ a décidé de porter plainte pour crimes contre l’humanité, contre le polisario.

Acavite a porter son affaire devant la plus haute instance judiciaire espagnole, ‘Audiencia Nacional ’.

Selon le journal espagnol, El Confidencial,  Acavite, représente les victimes des actions terroristes perpétrées par le polisario, dans les années 70 et 80.

Le polisario, alors en guerre contre le Maroc, avait assassiner de pécheurs espagnols en mer et torturer et tuer dans d'atroces souffrances, nombreux ouvriers ouvriers espagnols qui travaillaient dans les mines de phosphates du Sahara marocain.

L'association Acavite a recensé, jusqu’à maintenant, plus de 300 victimes espagnoles du polisario, torturés et tués par les miliciens de ce dernier, souvent avec des complicités terroristes des régimes algérien et libyen.

Selon la même source, le gouvernement espagnol a reconnu jusqu’à aujourd’hui, le statut de victime du terrorisme du polisario, à 130 espagnols et l’association Acavite, travaille à faire reconnaitre les autres centaines de victimes restantes.

L’instruction du dossier, dans lequel seront poursuivis les dirigeants du polisario, notamment son chef Mohamed Abdelaziz, sera assuré par un célèbre avocat espagnol, spécialisé des affaires du terrorisme de l’ETA.

               Partager Partager