Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr



Farid Mnebhi - publié le Vendredi 21 Août à 17:07

Le grand banditisme interdit de séjour au Maroc






Que les grands criminels qui sillonnent l'Europe pour commettre leurs forfaits se le tiennent pour dit : le Maroc ne tolèrera pas leurs activités illégales sur son territoire et encore moins qu'ils s'y installent.
L'arsenal juridique marocain en ce domaine est largement dissuasif, et la compétence des services de sécurité marocains dans la lutte contre la criminalité transnationale irréprochable et reconnue internationalement.
Pour preuve, deux évènements qui ont fait la une de la presse marocaine et étrangère :
le premier est relatif à la tentative de braquage d'un convoyeur de fonds blindé le 13 août 2015 à Tanger ; une tentative au cours de laquelle 02 à 03 individus cagoulés ont utilisé armes de guerre et bombes fumigènes.
Il n'a pas fallu plus de 05 jours pour que deux des participants à cette attaque soient interpellés par les forces de sécurité, et il est plus que certain que l'autre ne devrait pas tarder tomber dans les filets de la police.
Les deux individus interpellés, des belgo-marocains, ont vécu en Belgique où ils pratiquaient leur spécialité avant de venir au Maroc où ils ont déjà purgé une peine prison pour des délits similaires.
Avec ces arrestations, les services de sécurité marocains viennent de démanteler un vaste réseau international de trafic de drogue et de vols d'armes et mis hors d'état de nuire de dangereux criminels qui avaient pignon sur rue en Europe.
Ces récidivistes, ainsi que leur compère seront traduits devant le juge et seront condamnés, conformément à la loi, à de très lourdes peines.
Le second, concerne la cavale du franco-marocain Nabil Ibelati, le cerveau du braquage d'une bijouterie à Cannes en 2013 pour lequel il a été condamné par contumace à 10 ans réclusion par la justice française après sa fuite au Maroc.
Cet individu narguait les juges et la police française en postant sur sa page facebook des photos sur ses luxueux séjours dans plusieurs villes marocaines.
C'était sans compter sur la coopération judiciaire et sécuritaire franco-marocaine, puisque le 15 août 205, les forces de sécurité marocaines ont pu le localiser et mettre fin à sa cavale à Marrakech.
Il sera également présenter devant le juge qui décidera de son sort, à savoir être jugé au Maroc, ou en France comme il le demande pour purger sa peine.
Il ne fait plus de doute que le Maroc combattra avec toute la rigueur possible tout développement sur son territoire de la criminalité organisée et n'acceptera pas que des parrains viennent y couler une retraite dorée et paisible ou y trouver un refuge. Les Forces de sécurité marocaines sont vigilantes, hautement spécialisées et d'une efficacité redoutable.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles