Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 17 Novembre à 12:33

Le film turc "Patika " remporte le grand prix du festival du cinéma des peuples d'Imouzzer Kander



Fès - Le film "Patika " du réalisateur turc Onur Yagiz a remporté le grand prix de la 11ème édition du festival du cinéma des peuples d'Imouzzer Kander, initiée du 13 au 16 novembre avec la participation de nombreux pays étrangers.



Le prix spécial du jury de cette manifestation culturelle organisée par le Ciné-Club d'Imouzzer Kandar en partenariat avec l'Institut royal de la culture amazighe est revenu au réalisateur canadien Carl Beauchemin pour son œuvre "le gouffre". 

Le prix de la meilleure image a été décroché par le réalisateur Canadien Christian Laurence pour son film "jeu de paume".

Le prix de la meilleure mise en valeur de la culture d'un peuple est revenu également au réalisateur canadien Paul Tom pour son œuvre "pays de silence " alors que le prix du public a été remporté par le réalisateur marocain Hamid Azizi pour son court métrage amazighe "Matawya".

Le programme du festival du cinéma des peuples a porté sur une multitude d'activités culturelles et artistiques, dont la projection de quelque 21 courts-métrages du Canada, du Chili, d'Algérie, de la Turquie, de France et du Maroc.

Le festival a rendu également un vibrant hommage au critique du cinéma, feu Brahim Ait Hou en reconnaissance à sa riche contribution à l'action culturelle marocaine.

La 11ème édition du festival du cinéma des peuples a été présidée par la réalisatrice canadienne Murray Morlet, aux côtés de la chercheuse marocaine Aicha Tazi, Driss Azdoud ( IRCAM), et El Arbi Lakhel et Issa Ras El Ma d'Algérie.

Le festival a été marqué aussi par la signature de la 8ème publication du Ciné-club d'Imouzzer intitulée : " les fonctions de l'image cinématographique au Maghreb".

D'autres œuvres hors-compétition officielle telles "adios Carmen" de Mohamed Amin Benamraoui, "Aghrabou " de Ahmed Baydou, " Noé" de feu Mohamed Meziane et " Caftan d'amour " de Moumen Smihi, ont été programmées également dans le cadre de ce rendez-vous culturel. Les précédentes éditions du festival ont permis de débattre de plusieurs thématiques dont "le florilège musical dans le cinéma marocain", "l'image du marginal dans le cinéma marocain: fonctions et spécificités", et les questions afférentes à la critique cinématographique marocaine.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara