Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Dimanche 12 Avril à 10:32

Le film tunisien "La nuit de la lune aveugle" remporte le Grand prix du Festival maghrébin du court-métrage



Oujda - Le film tunisien "La nuit de la lune aveugle" de la réalisatrice Khadija Lemcheker a remporté le grand prix de la 4ème édition du Festival du court-métrage maghrébin, qui s'est clôturée samedi à Oujda.



Le prix du jury a été attribué au film marocain "Voyage dans la boite" de son réalisateur Amine Sabir, alors que le prix du meilleur réalisateur est revenu au metteur en scène algérien Anis Djaad pour son film "Passage à niveau".

Le jury a de même décerné le prix du meilleur scénario au court-métrage marocain "Frontières" de Ali Esmili et Claire Cahen, et le prix de la meilleure interprétation masculine à l'acteur algérien, Rachid Benallal, pour son rôle dans le film "passage à niveau".

Le prix de la meilleure interprétation féminine a été attribué ex-aequo aux comédiennes tunisiennes Racha Maaouia pour son rôle dans "La nuit de la lune aveugle", et Fatin Chadli pour son rôle dans le film "Action figuration" du réalisateur Bilel Bali. 

Quant au jury de la Fédération nationale des ciné-clubs au Maroc, présidé par le poète, secrétaire général de ladite Fédération et membre du Conseil d'administration du Festival du cinéma africain de Khouribga, Abdelmajid Toumert, il a décerné son prix au film algérien "Passage à niveau".

La cérémonie de clôture de cette manifestation cinématographique, organisée par l'association "Ciné Maghreb" sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été également marquée par un hommage appuyé à l'acteur et metteur en scène Oujdi, Abderrazzak Benaissa, et ponctuée d'un spectacle interprété par une troupe espagnol de flamenco.

S'exprimant lors de cette soirée, qui s'est déroulée en présence du wali de la région de l'Oriental, gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad ainsi que de cinéastes et figures maghrébines de renom, le directeur du festival, Khalid Isli, a souligné que ce rendez-vous cinématographique est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs parmi lesquels le rapprochement entre dimensions esthétique et humaine au sein des sociétés maghrébines. Une mission qui incombe aux intellectuels et artistes maghrébins, a-t-il insisté. 

Ce festival, qui en est juste à sa 4ème édition, a pu répondre aux aspirations de la population de l'Oriental en accueillant une manifestation cinématographique d'envergure et se faisant une place parmi les festivals nationaux et internationaux organisés au Maroc, a-t-il dit, faisant remarquer qu'il reflète bien la particularité géographique maghrébine qui se démarque par ses spécificités islamique, arabe, amazighe, africaine et méditerranéenne.

Lors de cette édition (7-11 avril), baptisée feu Mohamed Dahan, les 24 court-métrages en lice ont été départagés par un jury composé du réalisateur Marocain Lahcen Zinoun (président), le réalisateur Algérien Ahmed Rachdi, l'écrivain Mauritanien Mohamed Ould Hadhana et la comédienne tunisienne Rabiaa Benabdellah.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara