Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 9 Mai à 15:53

Le film ‘’Tinghir-Jerusalem’’ ouvre la semaine du Film sur le judaïsme marocain à Berlin



Berlin - Le film ‘’Tinghir-Jerusalem : les échos du Mellah’’ de Kamal Hachkar a été projeté, dimanche à Berlin, en ouverture de la semaine du film sur le judaïsme marocain, qui se tient dans la capitale allemande, du 8 au 12 mai.



Ce documentaire, présenté au musée du judaïsme de Berlin, dans le cadre de cette manifestation cinématographique, organisée sous le signe ‘’Mon cœur est au Maroc’’, retrace le parcours de juifs marocains qui ont quitté Tinghir à destination d’Israël et jette la lumière sur la vie de ces juifs dans cette ville du sud marocain à travers des témoignages recueillis par le réalisateur auprès de personnes âges de la ville dans lesquels elles rappellent le climat d’entente et de coexistence qui marquait leurs rapports avec ces juifs marocains. Le film présente également des témoignages de juifs marocains dans lesquels ils racontent leur vie dans cette ville et leur nostalgie pour ses habitants, réitérant leur attachement à leur origine marocaine et aux traditions et coutumes qu’ils y ont acquises.

Dans une déclaration à la MAP, le réalisateur du film Kamal Hachkar, lui-même originaire de Tinghir, a indiqué que l’objectif de la réalisation de ce documentaire est de montrer le Maroc pluriel, ajoutant que sa production, qui a remporté plusieurs prix, vise à faire entendre la voix de ceux qui ont quitté la ville.

Le programme de la journée de dimanche de cette manifestation, initiée conjointement par l’Association des amis du musée du judaïsme marocain, le musée du judaïsme de Berlin et l’ambassade du Maroc en Allemagne, a comporté aussi une conférence sur l’histoire des juifs marocains, animée par Daniel Schroeter, professeur de l’histoire contemporaine à l’université de Minnesota, aux Etats unis.

Documents et photos à l’appui, le conférencier est revenu sur les plus importantes étapes ayant marqué l’histoire des juifs marocains dans les différentes régions du Royaume.

Il a souligné la spécificité de l'histoire des juifs marocains et le rôle qu’ils jouaient dans la vie publique au Maroc, ainsi que les multiples manifestations qui traduisaient la coexistence entre les juifs et leurs concitoyens marocains sur la terre marocaine. L’orateur a aussi mis en avant l’attachement des juifs marocains à leur patrimoine et à leur identité judéo-marocaine.

Il a mis en relief le souci permanent du Maroc, que ce soit sous le règne de feu SM Mohammed V, de feu SM Hassan II, ou de celui de SM le Roi Mohammed VI de perpétuer les valeurs communes et le pluralisme de toutes les composantes du peuple marocain.

Lors de cette conférence, qui s’est déroulée en présence d’une assistance nombreuse d’intellectuels, d’hommes des médias et de Marocains établis en Allemagne, l’orateur a rappelé, dans ce contexte, les dispositions de la constitution de 2011, réaffirmant la diversité de l’identité marocaine.

Dans une déclaration à la MAP, l’ambassadeur du Maroc à Berlin, Omar Zniber, a indiqué que cette semaine s’inscrit dans le cadre des activités que la représentation diplomatique marocaine organise, en partenariat avec différentes parties, pour faire connaitre encore davantage la civilisation du Maroc et sa culture plurielle. 

Le programme proposé par cette manifestation et la présence d’artistes marocains du monde du cinéma, a ajouté le diplomate marocain, constitue un message au monde sur les efforts que le Maroc déploie pour rapprocher les peuples et propager les valeurs de tolérance et de la coexistence.

Dimanche soir, les visiteurs de cette manifestation ont eu l’occasion d’apprécier des chansons présentées par l’artiste juive d’origine marocaine Neta Al Khayam, titres qu’elle a puisés dans le patrimoine marocain aux multiples confluents.

Lors de ce concert, organisé à l’espace du musée du judaïsme de la capitale allemande, Neta Al Khayam a exécuté différentes chansons reflétant l’intérêt qu’elle porte au patrimoine marocain et qui ont émerveillé le public venu nombreux.

Les organisateurs de la semaine du film sur le judaïsme marocain proposent d’autres documentaires, dont ‘’Retrouver Oulad Moumen’’ d’Izza Genini, ‘’Pour une nouvelle Séville’’ de Kathy Wazzana, ‘’Destinies undone’’ de Younes Laghrari, ainsi que des conférences et des débats.

Cette manifestation verra aussi la projection de longs-métrages thématisant le judaïsme marocain, comme ‘’l’Orchestre de minuit’’ de Jerôme Cohen Olivar et ‘’Aida’’ de Driss Mrini, tous deux sortis en salle fin 2015, ainsi que des films plus anciens tels que ‘’Fine ghadi ya Moshé’’ de Hassan Benjelloun et ‘’l’Adieu aux mères’’ de Mohammed Ismail.

En clôture de cette manifestation, une conférence-débat autour du thème ‘’culture de la mémoire et actualité du judaïsme marocain’’ réunira des chercheurs et acteurs de la société civile, dont Jean Lévy, Sophie Wagenhofer, Iris Hefets, Yigal Nizri, Mohammed Elmedlaoui et Omar Bou.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara