Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Lundi 22 Juin à 14:21

Le dénommé Said Alouani utilisait les revenus de ses investissements dans des produits impropres à la consommation dans le financement direct de Daech






Rabat - Le dénommé Said Alouani, interpelé lundi dernier à Fès par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), utilisait les revenus issus de ses investissements dans les produits périmés et impropres à la consommation dans le financement direct de l'organisation terroriste Etat islamique dite "Daech", indique le ministère de l'Intérieur.

"Dans le cadre de l'approfondissement de l'enquête menée par les services compétents avec le dénommé Said Alouani, interpelé lundi 15 juin 2015 à Fès par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), il a été révélé que le mis en cause, imprégné de l'idéologie extrémiste, utilisait les revenus issus de ses investissements dans les produits périmés et impropres à la consommation dans le financement direct de l'organisation terroriste Etat islamique en Irak et en Syrie/Daech, en plus du recrutement et envoi de certaines personnes pour rallier cette même organisation", précise un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Les enquêtes et investigations menées par les commissions régionales de contrôle des produits alimentaires et de la qualité ont permis la découverte d'autres entrepôts relevant de l'entreprise Alouani Andalous - Fès dans les villes de Tanger, Oujda, Ouarzazate, Marrakech et Al-Hoceima, où étaient stockés des produits alimentaires périmés et d'autres dont les dates de préemption ont été changées et prêts à être écoulés, ajoute la même source.

Il a été procédé à la saisie de ces produits (près de 130 tonnes), composés de dattes, des pâtes alimentaires, des jus, de la confiture, du chocolat, des conserves de tomates, eaux minérales, grains de maïs et confiseries, ajoute le communiqué.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».