Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - Lemag - publié le Vendredi 21 Février à 10:42

Le comédien marocain Mehdi Azadi n'est plus



Marrakech - Le comédien et dramaturge Mehdi Azadi est décédé, jeudi soir à Marrakech, à l'âge de 76 ans suite à une longue maladie, a-t-on appris auprès de son entourage.



Mehdi Azadi
Mehdi Azadi
Le défunt était une figure emblématique du théâtre marocain et compte parmi les pionniers de l'art dramatique avec une carrière de plus de 50 ans. Il a commencé sa carrière de comédien en jouant dans deux pièces de l'écrivain et metteur en scène français Guinet, en 1957 dans "Le gouverneur de Malta" et en 1959 dans "Des aventures merveilleuses".
 
De 1960 jusqu'en 1999, il a été membre de la mythique troupe marrakchie "Al Wafaâ" où il donnait la réplique sur scène à d'éminents comédiens de sa génération comme le défunt Mohamed Belkass, Abdeljabbar Louzir, Amina Rachid, Malika Khaldi ou encore Amina Rchich.
 
Il a joué dans plus d'une trentaine de pièces de théâtre produites pour le compte de la télévision nationale, notamment "Al Harraz", "Sidi Kaddour El-Alami", "Dar Chmayet" et "Moulat Ray Wachouar". Le défunt a également écrit et mis en scène plus d'une dizaine d'œuvres théâtrales dont "Assir Al Maktoum" (Le secret gardé, 1963), "Zouaj Blhila" (Mariage à la ruse, 1972) et "Bnat Lhouma" (Les filles du quartier, 1993).
 
Feu Azadi a participé à plusieurs émissions de la radio et à des feuilletons télévisés, comme il avait fait son apparition dans de grandes productions cinématographiques internationales.
 
Mehdi Azadi a été honoré à l'occasion de la journée nationale du théâtre en 2006. En 2008, la cinquième édition du Festival international du théâtre de Marrakech a été baptisée de son nom.
 
Le défunt sera inhumé vendredi, après la prière d'Addohr, au cimetière Bab Doukkala à Marrakech.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus