Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Farmaroc.com - publié le Jeudi 6 Septembre à 01:18

Le bras de fer maroco-iranien: le dessous des cartes






Le bras de fer maroco-iranien: le dessous des cartes
Le Maroc jouit depuis l'époque de YOucef ben Tachfine roi de la dynastie Almoravides d'une autonomie religieuse et spirituelle de Bagdad l'ex capitale du Khalife grâce à l'octroi au sultan marocain du titre de Émir ou de commandeur ce qui lui conférait une indépendance politique et religieuse du Khalife du Machrek (Orient), ce titre a été hérité depuis par les Sultans des différentes dynasties qui se sont succédées au Maroc.

Depuis lors les marocains suivent le ryte Malékite que Yahya Ibn Ibrahim Almoravide répanda parmi les tribus berberes suite à son pèlerinage à la Mecque, ceci unit les marocains sous l'autorité d'un seul Imam et d'un seul et unique Madheb ce qui a permit de rendre le Maroc un Havre de paix à l'abri des guerres fratricides et luttes inter-communautaires de l'orient opposant les Sunnites aux Chiites.


La spécificité marocaine suscite depuis les années 80 les envies des perses qui ont toujours cherché et ce depuis la révolution théocratique d'El Khomeini d'infiltrer les rangs des marocains et répandre le culte chiite Safavides.

Le bras de fer maroco-iranien remonte à 1979 avec la chute du régime du Chah Ex-ami de feu Hassan II et allié du Maroc, il s'en est suivi naturellement une rupture et hostilité partagée, d'abord le Maroc offrit généreusement en bon ami le refuge politique au Shah d'Iran après qu'il a été gentimment éloigné par le président Égyptien Saddat à cause des problèmes que cela lui avait créé.

Les représailles persiques n'ont pas tardés et sans aller par mille chemin les iraniens se sont rapproché de la junte militaire algérienne et ont soutenu le Polisario de façon officieuse sans jamais oser l'avouer en public cela est dû à la question du peuple Kurde dont les terres sont partagées entre l'Iran,la Turquie et l'Irak.

La stratégie régionale des iraniens vise à renforcer et consolider la présence chiite dans les pays Arabe et s'allier aux mouvements d'opposition dans ces pays en-vue de déstabiliser les régimes en place et créer des cartes pour le chantage politique. l'Iran et ce depuis la révolution du Khomeini a pu étendre son influence régionale et implanter ses pions dans plusieurs pays de la région et a su dans les dernières années encercler l'Arabie Saoudite berceau de l'Islam et défenseur de l'Islam-Sunnite, ceci en mettant la main sur les deux issues maritimes principales de l'Arabie, la première est le détroit de Hurmus que l'Iran est en mesure de fermer actuellement par la forces des armes, la 2 ème issue est le corne africain, le Pasdaran Iranien a su instrumentaliser ses amitiés avec l'Erythrée pour infiltrer la zone afin de répandre le chaos; l'Iran
est en effet soupçonné d'avoir entrainé et équipé les néopirates somaliens qui sement la terreur dans les eaux du golfe d'Aden, menaçant les exporations petrolières de l'Arabie Saoudite et l'approvisionnement en pétrole de l'occident.

La présence Iranienne a commencé par le golfe persique,le 2ème pas était la méditerannée avec la sainte-Alliance avec le régime Alaouite d'Al Assad et la création du Hezbollah au Liban, la 3ème étape était la réussite de l'Iran à déstabiliser les eaux de la mer d'Arabie ce qui a nécessité l'implication d'une grande flotte occidentale avec tout ce que cela nécessite de coûts financiers qui font saigner l'occident en ces temps de crise. La 4 ème étape ultime de l'Iran est de mettre pieds sur l'Atlantique, cela en constituant une communauté Chiite puissante sur les rives de l'Atlantique. pour ce faire le meilleure moyen est de precher le chiisme parmi les rangs des jeunes marocains,pour y parvenir l'Iran investit énormément sur la communication et ne cesse de lancer des slogans anti-israeliens afin de voler la vedette et se présenter comme le défenseur des causes justes des musulmans face à une lourdeur et presque passivité de la ligue Arabe dont l'initiative de paix est fini dans les tiroirs sans jamais constituer une base pour la solution des deux Etats en proche-orient.

Contre-carrer la marrée de Chiisme qu'est entrain d'envahir le Maroc n'est pas chose aisée et ne doit surtout pas être imprégnée par l'approche sécuritaire superficielle, c'est en luttant contre une idéologie aussi forte que le Chiisme-Safavides qu'on la rend plus forte. Le Maroc est appellé en effet à remettre en cause sa politique religieuse en global, repenser ses canaux de communication et surtout faire un recentrage idéologique. depuis la nomination de Ahmed Taoufiq à la tête du ministere du Habous, le Maroc a tenté de redynamiser la pratique Soufi et aspirait en faire un remplaçant du Malékisme jugé un peu stricte pour un pays touristique comme le Maroc. Les différentes Zaouïas et confréries soufi jouissaient d'une grande influence dans l'histoire du Maroc, ceci était principalement dû à la dichotomie entre le Maghreb et le Machrek, actuellement dans l'ère de l'information libre, les marocains peuvent accéder directement à l'islam depuis sa source grâce à la parabole et l'internet,ce qui a largement développé et vulgarisé la connaissance religieuse jadis monopolisé par les Faqih, par conséquent les marocains ne sont plus en mesure de tolérer certaines dérives et pratiques
des Zaouïas notamment la prière en présence de tombeaux etc.

Le retour à un malekisme-modéré est le seul capable de préserver le Maroc de l'influence de l'Est et permettre à l'institution de Émir al Mouminin d'excercer son plein pouvoir et combattre tout ce qui est étranger au rite malékite que même les plus extrémistes des salafi marocains respectent et acceptent.

De surcroît, l'action marocaine ne doit pas se limiter à l'interne, l'Iran tente depuis plusieurs années de séduire le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et de renforcer sa présence au sénégal auquel l'iran a fait un don de 1000 tracteurs et où l'Iran cherche à investir et étendre son influence.

Les pays de la rive atlantique constituent la profondeur stratégique historique du Maroc, la puissance du Maroc demeurre de son rapprochement de ce milieu naturel et sa faiblesse ne peut que venir de son isolement cet espace vital.


Tagué : Farmaroc.com

               Partager Partager