Suivez-nous
App Store | © icondock.com
Twitter | © icondock.com
Facebook | © icondock.com
Newsletter | © icondock.com
YouTube | © icondock.com
Mobile | © icondock.com
Podcast | © icondock.com
Rss | © icondock.com

Le blogueur qui a "tué" Bouteflika s'explique


Leila Assam - Emarrakech - publié le Dimanche 9 Septembre 2012 à 17:15


Alger : Le blogueur Allain Jules a réussi à enflammer les médias et les réseaux sociaux en annonçant, ce vendredi 7 septembre, que le président algérien Abdelaziz Bouteflika serait décédé dans une clinique en Suisse.



Allain Jules
Allain Jules
Ces informations ont été qualifiées par Alger, via le porte-parole du ministère des AE, de "rumeurs malveillantes qui n'honorent pas leurs auteurs et qui ne méritent pas que l'on s'y attarde tant elles sont indignes et méprisables". Toutefois, qu'en pense celui qui est à l'origine de ces "révélations", à savoir le blogueur Allain Jules.

Dans un entretien accordé au site algérien DNA, le blogueur a assuré qu'il ne s'agit pas de rumeur tant qu'il n'y a pas de démenti officiel de la présidence de la république. "Nous attendons de le voir en personne le 11 septembre prochain, d'après un message que nous avons reçu, quand il recevra le premier ministre du Qatar. Ainsi, nous ferons une ellipse et présenterons à nos lecteurs des excuses." confie Jules au site algérien.

Concernant la vérification de l'information auprès des responsables algériens, le blogueur a assuré avoir appelé au moins 5 responsables algériens qui "ont presque répondu «nous ne savons pas», à la question de savoir si Abdelaziz Bouteflika était en Algérie ou à l'étranger."

Dans son article, le blogueur avait cité des «sources médicales» en Suisse. Or plus tard, il expliquait que l'info repose sur un seul coup de fil. Il explique que sa source "est une personne bien introduite dans la sphère politique algérienne Et surtout crédible."

Accusé d'avoir "tué" le président algérien, le blogueur nie la possibilité de bourde, mais ajoute, toutefois, qu'" il serait prudent d'attendre. Plus de 30 personnes ont été contactées, dans l'administration, dans l'armée etc. J'écrirai au président algérien, pour m'excuser."

Par ailleurs, et à la question s'il cherchait, à travers cette information, la gloire, la renommée, faire le buzz ou susciter la polémique; Allain Jules a répondu que son but ne fut ni la gloire, ni la polémique, ni la renommée. "Si je voulais la gloire et tutti quanti, croyez-vous que j'allais voguer à contre-courant ?", a-t-il répondu sur DNA.

Pour rappel, la presse algérienne a assuré que le président Abdelaziz Bouteflika devrait recevoir, ce dimanche 9 septembre, en audience à la Présidence de la République, des ambassadeurs étrangers. L’ENTV devrait diffuser des images de ces audiences au journal de 20 heures pour "mettre un terme définitif aux rumeurs".



           


Commentaires

1.Posté par NESS ELLIOT le 10/09/2012 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est pas une carte de presse qu'il a mais une carte de bistrot.


Vous aimerez aussi :
< >

Actus | Société | Economie et Entreprise | Sport | Focus | Cultures | Libraire | Médias et Tech | Analyses | Chroniques | Interviews | Lemag | Le Courrier




Abonnez-vous à la Newsletter


Nous Suivre

#Lemag..ma