Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Stéphane Richard : Orange étudierait un rachat de Canal+ en cas de... | via @lemagMaroc https://t.co/hBzYztbJ0I https://t.co/oNgFfGqDnb



Sahara Online - publié le Lundi 21 Mars à 12:48

Le Sahara avant la colonisation






Le Sahara avant la colonisation
Avant la colonisation et l’imposition du protectorat au Maroc, le pays était entièrement souverain, indépendant et uni, et le Sahara était sous souveraineté marocaine. Il n’y a jamais eu pendant cette période quelque entité que ce soit au Sahara séparée du Maroc. 

Les tribus vivaient dans ce qu’on pouvait appeler « la Siba », chose qui était tout à fait normal à l’époque.

Le Sultan du Maroc exerçait son pouvoir par la nomination de certains responsables, comme le caïd  ou son représentant personnel, tel Cheikh Maouelainin qui a été chargé de la construction de la ville de Smara. Il adressait des dahirs à chaque tribu du Sahara  et toutes les tribus en possèdent, comme celui adressé à la tribu Rguibat en 1906, confirmant les liens d’allégeance, de loyauté et d’attachement de toutes les tribus sahraouies au glorieux trône alaouite.

Il n’existe pas un seul document ou une seule pièce qui prouve le contraire de cette réalité historique. D’autant plus que ce sont les populations du Sahara qui ont fondé la dynastie les Almoravides dans l’antiquité. 

Les documents existants prouvent que chaque fois qu’une puissance étrangère essayait de pénétrer au Sahara, ou que certains de ses ressortissants se sont fait prisonniers, c’est le Sultan du Maroc qui réglait les problèmes avec la puissance concernée.

Les négociations se déroulaient, par l’intermédiaire des ambassadeurs. Cela est prouvé par les documents officiels, marocains ou étrangers.

Les documents existants à Rabat, à Paris, à Londres, à Madrid, à Lisbonne et à Berlin le prouvent parfaitement bien. Il suffit juste de s’y référer et de les consulter. Ces documents confirment la souveraineté que le Maroc a toujours exercée sur ses provinces sahariennes.

La diplomatie était très active à cet égard et a toujours veillé à faire respecter la souveraineté sur la totalité du territoire national, de Tanger à Lagouira.

Source

               Partager Partager