Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Abdelkarim CHANKOU - publié le Jeudi 23 Juin à 23:50

Le Sahara au menu du 16e Forum Crans Montana

Le Forum quitte la Suisse pour Monaco




Abdelkarim CHANKOU - La 16e édition du Forum de Crans Mantana, une sorte de doublon du Forum économique de Davos mais plus politique s’est ouvert aujourd’hui 23 juin à Monaco. Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement et près de 500 experts, réunissant les décideurs de nombreux pays, sont invités selon les organisateurs. Le ministre d’Etat marocain Abbès El Fassi et secrétaire général de parti de l’Istiqlal, participant à la coalition gouvernementale, fait partie des conviés. Il s’exprimera sur le conflit du Sahara qui empoisonne la construction du Maghreb.



Tout est soluble dans le pétrole

La session annuelle du Forum de Crans Montana se tient pour la première fois depuis 1989 à la principauté de Monaco au lieu de la Suisse, du 23 au 25 juin 2005. Ce déménagement est justifié officiellement par des raisons de logistique : vu le nombre très grand des invités, Monaco serait l’endroit idéal, surtout que l’aéroport de Nice est à 5 minutes de la Principauté. Mais la vraie raison est autre : les manifestations de plus en plus violentes et incontrôlables des alter-mondialistes commencent à génère les Suisses. Et Monaco à l’avantage d’être un solide bunker interdit aux « bad-boys » anti-néolibéralistes.
Le Forum qui porte toujours le nom de la station de ski helvète a été créé à la fin de la décennie 1980, quand les premières briques de l’empire soviétique volèrent en éclats. Officiellement, il a pour mission d’œuvrer pour un monde plus humain. C’est pourquoi, il s’intéresse plus particulièrement aux zones riches en ressources naturelles que des conflits ethniques ou inter-étatiques empêcheraient d’en profiter.
Le Soudan qui a augmenté sa production de pétrole à 1000.000 de barils par jour, devenant ainsi l'un des plus importants producteurs de la planète, participe au Forum, et y sera cité en exemple, malgré la crise ethnique du Darfour et la guerre civile du Sud. Comme quoi tout est soluble dans le pétrole.
« Les perspectives économiques sont du plus grand intérêt alors que se profile enfin une solution à la crise humanitaire que connaît ce pays depuis si longtemps… », Le constat des observateurs et des inspecteurs onusiens est sans ambages. Surtout au moment où le cours du baril du brut frise les 60 dollars si bien que le congrès américain envisage actuellement de voter une loi qui permettra au FBI d’arrêter les responsables de l’OPEP que Washington accuse de jouer avec les prix en violation des sacro-saintes lois antitrust !
Au rayon Maghreb, le Cros Montana aurait la même vision. Le conflit du Sahara serait un obstacle face à la construction de cet ensemble géopolitique riche en pétrole. Toujours le pétrole.
Etant le chef du parti politique qui affiche la position la plus claire sur la marocanité du Sahara, Abbès El Fassi, ministre d’Etat marocain sans portefeuille de la coalition gouvernementale, est naturellement invité à ce Forum. Il s’exprimerait sur l’affaire du Sahara.
Ceci étant, l’on ignore si l’un des conflits les plus vieux de la planète, celui opposant Israélien et Palestiniens, sera également au programme.
Par contre l’Irak et l’histoire de sa reconstruction occuperont une partie des débats. Toujours grâce au pétrole. La preuve : Laurent Kasper-Ansermet, chargé de la Direction des Enquêtes pour l'Europe à la Commission Indépendante d'Investigations sur Forum. La raison ? Officiellement parce que ce Programme est l'un des plus grands scandales de ces dernières années et influe directement sur la crédibilité des Nations Unies et de ses hauts dirigeants. Le détective Kasper-Ansermet a récemment découvert le pot aux roses : de nombreux hauts personnalités du Maghreb, d’Europe occidentale, étaient achetés par Saddam à coups de millions de barils de pétrole, détournés grâce aux mécanismes alambiqués du programme « Pétrole contre nourriture ».
Moralité : si les Tibétains suffoquant depuis des lustres sous le joug chinois veulent que Cros Montana se souvienne d’eux, ils savent ce qu’ils doivent faire : découvrir le pétrole.
Enfin, une note d’optimisme :
La grand-messe aura un moment de détente : le prix de la Fondation 2005.
Recevront le prix de la Fondation 2005 : Mikhaïl Saakashvili Président de la Géorgie, Viktor Yuschenko Président de l'Ukraine, Abdoulaye Wade Président du Sénégal (déjà Prix 2004), Ivo Sanader Premier Ministre de la Croatie, Dimitrij Rupel Président de l'OSCE, Simone Veil Ancien Ministre et Membre du Conseil Constitutionnel (France) et Bronislaw Geremek Co-Fondateur de Solidarnosc (Pologne).

Lire sur Emarrakech :

Des ONG mettent à nu le rôle de l'Algérie... 18/06/2005 Actus
Le polisario demande d'exclure les eaux du... 19/05/2005 Actus
Le Matin du Sahara : les ingénieurs se... 09/05/2005 Médias
Maroc-Sahara: Un citoyen assassiné par des... 02/04/2005 Actus
'La méthode ESPERE' et 'Vivre l'élan de... 29/03/2005 Culture
Un pet au Sahara 04/03/2005 Cinéma
Abassi Madani affirme que le... 15/10/2004 Actus
Le Maroc souligne la responsabilité de... 27/09/2004 Actus
Le Sahara à l’épreuve d’une dichotomie... 02/08/2004 Opinion
Vers une complémentarité entre les Canaries... 27/05/2004 Opinion
Le Sahara marocain, malgré tout 24/05/2004 Opinion
Sahara : Genèse d'un conflit 16/02/2004 Opinion

               Partager Partager