Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Vendredi 26 Septembre à 15:14

Le Roi préside la cérémonie de lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020)



Casablanca - Le Roi Mohammed VI a présidé, vendredi au Palais Royal à Casablanca, la cérémonie de lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020).



Le Roi préside la cérémonie de lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020)
S'inscrivant dans le cadre des hautes orientations royales, notamment celles contenues dans le discours du Souverain à l'ouverture de la première session de la troisième année législative de la 9ème législature, le nouveau plan tend à consolider le positionnement économique de la région pour en faire un véritable hub financier international, à améliorer le cadre de vie de ses habitants, et à préserver son environnement et son identité.

Après les villes de Marrakech, Tanger, Salé, Rabat, et Tétouan, c'est au tour de la région du Grand Casablanca de se doter d'un programme de développement intégré, équilibré et inclusif, élaboré selon une démarche participative impliquant différents acteurs de la région.

Basé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d'intégration et de cohérence des interventions publiques, ce plan ambitieux s'inspire des expériences pilotes de certaines villes mondiales qui ont fait leur preuve en matière de gestion et de planification.

Il s'articule autour de quatre axes stratégiques. Le premier, qui a trait à l'amélioration des conditions de vie des habitants (2,6 milliards de DH), accorde un intérêt particulier aux catégories sociales en situation de précarité et aux personnes à besoins spécifiques, en complémentarité avec les programmes de l'INDH.

Ce premier axe porte notamment sur le renforcement des centres et structures de proximité, l'accompagnement du secteur non-formel, la généralisation de l'enseignement primaire, la réhabilitation des établissements de santé, la création d'un centre de gestion des interventions d'urgence et des opérations de secours, la protection de l'environnement, l'amélioration des conditions d'habitat et la généralisation de la couverture des réseaux d'eau potable, d'électricité et d'assainissement.

Le second axe porte sur le renforcement de la mobilité au niveau de la région (27 milliards DH) à travers l'extension de la ligne du Tramway, le développement du parc d'autobus, l'aménagement des routes urbaines, provinciales et des autoroutes, et la réalisation d'ouvrages d'art et de tunnels.

Le troisième axe a pour objectif la promotion de l'attractivité économique de la région à travers la restructuration des zones industrielles actuelles, l'aménagement de nouvelles zones industrielles, de services et de logistique, et l'amélioration du climat d'affaire. Il sera financé dans le cadre d'un partenariat entre le secteur privé et public.

Quant au quatrième axe (2 milliards DH), il vise la consécration de la place de la région en tant que destination nationale et internationale de commerce et de loisirs, et de zone d'accueil des grandes manifestations. Il est prévu dans ce cadre la construction d'un grand théâtre, d'un village de sport, la mise à niveau du Complexe Mohammed V et de l'espace "La Casablancaise", la réhabilitation du littoral, de la forêt Merchich et du Zoo d'Ain Sbaâ.

Par ailleurs, un plan d'action prioritaire est mis en œuvre au cours de l'année 2014 pour une enveloppe globale de 2,8 milliards DH.

Pour la réussite et l'accompagnement de ce chantier d'envergure, une batterie de mesures est prévue, notamment l'amélioration de la gouvernance et du cadre juridique, la recherche de nouveaux modes de financement et de partenariat, la gestion moderne des services publics et l'adoption d'un plan de communication à même de promouvoir l'identité de la région.

Le plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020) vient ainsi conforter le projet "Wessal Casablanca-Port" qui vise la reconversion d'une partie de la zone portuaire de Casablanca, pour un coût de 6 milliards de DH et qui entrainera un grand chantier de mise à niveau impactant le tout Casablanca, par la création d'un nouveau centre urbain à l'échelle de la ville et de son agglomération, la mise en valeur du quartier historique de la médina et de son littoral touristiques et l'identification désormais claire de la ville en tant que destination phare du tourisme de culture, d'affaires et de croisières.

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé la cérémonie de signature de dix conventions relatives à la mise en œuvre du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020). Ces conventions totalisent une enveloppe budgétaire de 33,6 milliards de dirhams.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus