Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr



eMarrakech .info - publié le Jeudi 26 Mai à 14:29

Le Réseau des Sahraouis condamne les actes de violence du Polisario contre les manifestants à Tindouf




eMarrakech: Le Réseau des Sahraouis en Afrique a condamné la campagne d'arrestations menées par les milices de polisario contre des jeunes sahraouis lors des manifestations de ces derniers jours dans les camps de Tindouf, signale un communiqué du Réseau.



Le Réseau des Sahraouis condamne les actes de violence du Polisario contre les manifestants à Tindouf
Le Réseau des Sahraouis lancent ainsi un appel aux Nations unies et la communauté internationale pour intervenir auprès du "polisario" et les autorités algériennes, et ce pour que cessent les actes de violence et les violations des droits de l'Homme contre les jeunes manifestants.

Le Réseau signale, aussi, son adhésion au projet de l'autonomie du Sahara. Un projet qui semble déplaire au Polisario et à leurs alliés qui tentent de le faire échouer. Ce projet qui est, pourtant, la seule solution à un conflit qui a duré trop longtemps.

Le réseau des sahraouis établis en Afrique a été crée en 2009 à Dakar dans l'objectif de mobiliser la diaspora sahraouie dans les différents pays de l'Afrique subsaharienne en faveur de la proposition marocaine d'autonomie. Une proposition qui mettrait fin à un conflit fictif nourri par des intentions loin d'être en faveur des sahraouis.
 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».