Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Sahara-question - publié le Mardi 30 Août à 20:06

Le Polisario détourne le lait pour nourrissons fourni au titre de l’aide humanitaire






C'est à quatre vingt kilomètres au Nord -ouest de la ville mauritanienne de Zouerate et précisément au lieu dit Mijik, à la frontière avec ce pays, qu’une patrouille de la gendarmerie nationale effectuant un contrôle de routine, ce samedi 27 août, a mis la main sur une cargaison de produits alimentaires dont 752 cartons de lait de nourrisson pour une valeur, estime notre source, de plusieurs dizaines de milliers de dollars. La cargaison était enfouie à l’intérieur d’un conteneur destiné à la vente à Nouakchott, capitale mauritanienne.

La zone où la cargaison de produits alimentaires est connue des autorités mauritaniennes pour être une plaque tournante de tous genres de trafic en provenance des camps de Tindouf et d’autres endroits de la zone-sahélo saharienne contrôlée par les bandes appartenant aux organisations terroristes.

Des sources bien informées des tenants et aboutissants de cette opération rapportent que les premiers éléments de l’enquête menée par la gendarmerie nationale mauritanienne, confirme que les contrebandiers arrêtés sont proches de la direction du Polisario. Ce qui a provoqué l’ire des habitants des camps de Tindouf qui vivent dans une précarité criante et dont nombre d’enfants souffrent de maladies dues à la malnutrition. L’enquête a permis de déterminer les montants que devaient récolter les contrebandiers et qui s’élevaient à la modique somme de 90,24 euros.

Les mêmes sources indiquent que la situation catastrophique dans laquelle vivent les habitants des camps n’est pas liée aux scandales successifs relatifs aux détournements des aides alimentaires humanitaires ou à la pagaille qui caractérise leurs distributions, mais elle concerne la détérioration de leur état de santé et leur privation de documents leur permettant de voyager. Sans parler de l’éternel chantage auquel les soumet la direction du Polisario et qui consiste à les priver de denrées alimentaires les acculant à plus de fidélité au chef.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».