Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


APS - publié le Jeudi 11 Février à 16:44

Le Pentagone prévoit d augmenter en 2017 le financement de ses opérations en Afrique du nord



Washington - Le secrétaire à la Défense Américain, Ashton Carter, a déclaré que son département avait demandé au titre du budget 2017 une enveloppe supplémentaire de 200 millions de dollars pour financer la lutte contre le terrorisme en Libye et en Afrique du Nord.



Ashton Carter
Ashton Carter
La demande du pentagone, incluse dans le budget 2017 qu Obama a soumis mardi au Congrès, fournit la première indication concrète de ce que l armée américaine compte faire en Libye pour lutter contre le groupe terroriste autoproclamé "Etat Islamique" (EI/Daech).

C est la première fois que le Pentagone inclut séparément un financement destiné pour les opérations militaires contre le groupe terroriste EI/Daech en Afrique.

Carter n a pas fourni de détails sur la façon, dont l argent sera dépensé. Les 200 millions de dollars font partie d une augmentation globale, inscrite au chapitre financement des opérations de guerre, y compris en Irak et en Syrie.

Pour 2017, le Pentagone a demandé 58,8 milliards de dollars pour financer ses opérations de guerre à travers le monde contre 58,6 milliards de dollars en 2016.

Les 200 millions de dollars devraient financer l acquisition de drones qui seront déployés en Afrique afin d améliorer la capacité de l armée américaine en matière de renseignement.

L utilisation de cette enveloppe financière fera objet de discussions entre les responsables militaires américains qui éprouvent un besoin pour renforcer la lutte contre le terrorisme en Libye dans les semaines prochaines.

Mais Carter a précisé à ce titre que les consultations avec les alliés des Etats-Unis sur le dossier libyen ne visent pas à déclencher une intervention militaire immédiate dans ce pays.

"Le facteur important est que les Libyens eux-mêmes ne veulent pas d étrangers sur leur territoire. L approche pour la Libye sera d aider les Libyens à chasser Daech. Ce qui est d ailleurs notre approche stratégique (appliquée) partout" dans le monde, a-t-il précisé.

Carter faisait allusion aux efforts déployés par les Etats-Unis en Irak et en Syrie pour permettre aux armées locales de mener le combat au sol, en reconnaissant, toutefois, que cette approche de lutte a eu des résultats limités sur le terrain.

Pour autant, il a expliqué que les frappes contre Daech en Libye doivent être précédées par la constitution d un gouvernement d union nationale, en indiquant que le gouvernement italien a accepté de prendre les devants pour aider la Libye à contrer l expansion de ce groupe terroriste.

Il a ajouté que les Etats-Unis étaient « fortement favorables » à ce que l Italie mène cette lutte à côté des Libyens.

Selon des responsables du Département de la défense, cités par la presse américaine, le pentagone est en quête de moyens pour augmenter les vols de drones en Libye et d autres parties de l Afrique pour se préparer à des opérations militaires en cas de besoin.

Le pentagone s apprête même à rappeler une partie de ses drones déployés dans le monde, notamment en Afghanistan, pour couvrir la demande croissante pour ces appareils en Libye, ont précisé ces responsables.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus