Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 28 Mai à 20:47

Le Parti de la justice et du développement décide de reporter son Congrès national ordinaire après les élections d’octobre prochain





Le Parti de la justice et du développement (PJD) a décidé de reporter son Congrès national ordinaire après les élections du 7 octobre prochain à l’occasion de la session extraordinaire de son congrès national tenue samedi à Rabat.

Le projet de décision sur le report de la tenue du 8ème congrès national du PJD, présenté par le Secrétariat général du parti, a été soutenu par 1.566 voix d’un total de 1.644, soit, 95,26 pc, alors que 73 voix se sont prononcées contre le projet et 5 voix ont été annulées.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, a indiqué que le congrès national extraordinaire du parti "se tient dans un contexte politique particulier marqué par le cumul des résultats positifs du processus politique de notre pays ce qui a fait du Royaume du Maroc un exemple en matière de stabilité, de progrès dans la réforme et de réalisation du développement et ce grâce à la conduite sage de SM le Roi Mohammed VI, l’implication des forces vives et la contribution d’un gouvernement politique, responsable et élu".

Ce congrès se tient 8 ans après l’engagement du parti de son processus politique visant la consolidation de l’édification démocratique et la contribution dans la réforme dans le cadre de la stabilité sous la conduite de SM le Roi et 5 ans après la présidence du PJD du gouvernement, a précisé M. Benkirane, ajoutant que le rôle joué par son parti et les autres forces vives a permis de placer le Maroc comme une "force politique et de développement émergente dans un contexte régional tendu".

Ce congrès, qui constitue une étape de débat et d’adoption de la décision du Conseil national de reporter le congrès ordinaire, est une étape pour élever la mobilisation à la lumière des prochaines élections qui revêtent une importance cruciale dans le processus démocratique du Maroc et la consolidation des réformes d’envergure initiées par SM le Roi, a-t-il dit.

M. Benkirane a, en outre, indiqué que le PJD a présenté un nouveau exemple en matière d’action politique et de réconciliation des citoyens avec la politique, ajoutant que son parti a honoré, dans la mesure du possible, ses engagements.

S’agissant des prochaines élections d’octobre prochain, le secrétaire général du PJD a relevé que le Maroc, qui fait face à plusieurs défis, nécessite des formations politiques fortes et des institutions élues crédibles, appelant les membres du parti à élever le niveau de la mobilisation contre les tentatives de déstabilisation.

Pour sa part, le président du Conseil national du PJD, Saâdeddine El Othmani, a affirmé que "ce congrès ne constitue pas une phase technique ou une simple réunion de concertation, mais une étape politique qui reflète la vision du parti et ses pratiques".

M. El Othmani a souligné que cette session extraordinaire du Congrès national confirme que le PJD travaille avec "une boussole claire" basée sur une référence islamique et continuera à défendre avec patriotisme et modération cette référence. 

"Ce congrès s'assigne pour objectifs de placer au-dessus de toute autre considération l'intérêt national et reflète également l'engagement du Parti face à un ensemble de paramètres qui régissent l'action politique et la méthodologie démocratique", a-t-il noté.

De son côté, le président du Congrès national extraordinaire, Abdelaziz Ammari, a expliqué que la tenue de cette réunion est un engagement qui vise à enraciner le choix démocratique du parti et ses constantes constitutionnelles.

M. Ammari a relevé que le Secrétariat général a décidé de donner la priorité aux échéances électorales, comme étape importante qui permettra d'améliorer le processus démocratique du pays, compte tenu du fait que c'est la première fois que le parti dirige le gouvernement.

La décision du report du congrès national ordinaire du PJD entraîne automatiquement une prolongation notamment du mandat du Conseil national, de son président et de son bureau et du secrétaire général du Parti jusqu'à la tenue du 8ème congrès, ainsi que du mandat du secrétariat général actuel et des autres organes du parti.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara