Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Lemag - MAP - publié le Vendredi 13 Décembre à 09:12

Le Parlement paraguayen suspend les relations avec le ”Polisario”




Rabat - La chambre haute du Parlement paraguayen a annoncé, hier jeudi, la suspension des relations avec le “Polisario”, et l'a qualifié de “mouvement séparatiste armé”.



Julio Cesar Velazquez
Julio Cesar Velazquez
La présidence a aussi “exprimé le soutien du Paraguay à la légalité internationale quant au traitement de ce dossier (Sahara)”, indique un communiqué du Parti authenticité et modernité (PAM) qui précise que cette annonce est intervenue lors de la visite dans ce pays d’une délégation du parti, conduite par son secrétaire général adjoint, Ilias EL Omari.

La même source souligne que cette annonce a été faite par le président de la chambre haute du parlement paraguayen, le sénateur Julio Cesar Velazquez, dans un communiqué publié par la présidence de cette chambre, “suite aux réunions que la délégation marocaine, a eues avec la présidence de la Chambre haute et avec nombre de députés, de sénateurs, de responsables gouvernementaux, de représentants d’organisations de la société civile et d’investisseurs, et qui ont porté sur les relations entre les deux pays et les moyens de les promouvoir”.

“Après avoir examiné les implications négatives de la décision unilatérale prise en août 2011 par l’ancien conseiller Jorge Laracastro consistant à établir des relations avec la prétendue Rasd, dirigée par une organisation séparatiste armée, en l’occurrence le Polisario, et après que la délégation marocaine ait présenté les éclaircissements nécessaires au sujet de ce dossier, la présidence de la chambre haute a exprimé son appui à la légalité internationale et à l’option des négociations pour régler ce conflit, ainsi que la suspension de toute forme de relation avec le Polisario”, poursuit le communiqué de la présidence de la Chambre haute.

D’après le PAM, le programme de cette visite, outre les entretiens avec les deux chambres du congrès, comportait des “rencontres fructueuses” avec les ministres de l’agriculture, le vice-ministre des affaires étrangères, le président de la commission des relations extérieures à la chambre haute et d’anciens ministres des affaires étrangères ainsi qu’avec le président de la commission de la législation et de la lutte contre les stupéfiants à la chambre haute.

               Partager Partager


Commentaires