Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Feu vert américain à la vente de matériel militaire à quatre pays... | via @lemagMaroc https://t.co/XMqXE7wcFI https://t.co/B4Is3yOPho



Nabil BENHAMOU - publié le Mardi 14 Octobre à 09:58

Le POLITIQUE




L’Etat en tant que personne morale, à travers ses institutions, devrait être conscient de la nécessité de préserver ses rapports avec les citoyens en déclinant sa politique dans plusieurs domaines, une politique relative à la protection, à la sécurité et à l’assistance sociale, en ayant des défis tels les enjeux des politiques sociales qui sont ; l’accompagnement, l’éducation, la formation, l’emploi, la protection sociale et l’assurance maladie, surtout à destination des personnes en difficultés…



Toutefois, celui qui gouverne avec la force et la loi doit donc également utiliser la ruse. Seule la ruse, qui est l’intelligence pratique, permet au Politique de s’adapter aux différentes circonstances, il est nécessaire de s’adapter à ces dernières pour assurer la continuité.

L’homme politique, pour perdurer, doit être aimé et accepté par les citoyens, pour lui au moins avant les élections, il faut donc que, malgré ses méfaits, le Politique soit aimé. C’est encore une fois la ruse qui va lui permettre de se faire aimer de ses compatriotes. L’essentiel, pour le politique, est surtout de ne posséder aucune de ces valeurs (pitié, fidélité, humanité, intégrité et religion) mais de sembler les avoir.

Le Politique qui devrait favoriser le peuple, non seulement que les Grands, qui ne le sont pas par esprit de charité ou de justice mais parce que les Grands, plus cultivés et plus riches, peuvent se rendre compte des méfaits commis alors que le reste, en difficultés et stupide, est plus facile à manœuvrer.

Le Politique ne respecte guère ses devoirs ni envers soi ni envers autrui, le mensonge représente le seul et unique langage, la ruse constitue sa culture et l’autorité ; un puissant pouvoir. Il faut donc tenir compte de l’homme tel qu’il est et non tel qu’il devrait être.

La quasi-majorité des acteurs de la vie publique n’excelle qu’à feindre l’honnêteté, la fidélité, la noblesse et la loyauté, ainsi le politique est désormais vu et considéré par les citoyens autant qu’un judas, hypocrite et fourbe qui a trahi ceux qui l’ont élu, les valeurs et les principes, bref la Morale.

Celui qui représente la communauté devrait valoir et avoir, certaines qualités reconnues idéales dans la société, ainsi ses conduites peuvent être désirables ou estimables. Les manières d’être et d’agir du Politique doivent se conformer aux principes représentés par les valeurs qu’elles soient Morales, idéologiques, ou spirituelles…


Tagué : Nabil BENHAMOU

               Partager Partager