Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Farid Mnebhi - publié le Samedi 28 Mars à 08:15

Le Maroc : un rempart contre l'Islam déviant






Après avoir inauguré au quartier universitaire de la capitale "Madinat Al Irfane" la Mosquée "Al Oukhoua Al Islamiya" (la Fraternité Musulmane), Sa Majesté le Roi Mohammed VI y a accompli la Grande Prière du vendredi.
Cette nouvelle Mosquée, d'une capacité de 1250 fidèles, est partie intégrante de l'Institut Mohammed VI de formation des Imams, Mourchidines et Mourchidates que le Souverain marocain a inauguré juste après l'accomplissement de la Grande prière.
Ce nouvel établissement est destiné à accueillir des Imams marocains mais aussi d'autres originaires des pays arabes, africains et européens et à leur enseigner les valeurs de l'Islam du juste milieu tel qu'il l'a toujours été pratiqué au Maroc.
D'une capacité de 1000 places et doté d'un internat de 700 lits, cette nouvelle unité universitaire a pour rôle premier d'accompagner le Maroc dans sa stratégie de partenariat avec les pays africains et européens dans leurs demandes relatives à la formation d'Imams et Prédicatrices et Prédicateurs.
Pour l'heure cet Institut accueille, en plus des étudiants marocains, près de 450 étrangers venus du Mali, de Tunisie, de Guinée, de Côte d'Ivoire et de France et confirme le souci constant du Roi du Maroc de veiller à la diffusion des valeurs de tolérance, du juste milieu et de modération prônées par l'Islam mais aussi de protéger la religion islamique de ceux qui prétendent détenir le savoir religieux, des extrémistes et des ignorants.
Ainsi, cet établissement assurera des formations de qualité adaptées à la pratique religieuse de l’Islam authentique, basé sur le dogme Achaârite, le rite malékite et le soufisme sunnite, par essence tolérant et ouvert, qui permettront aux étudiants inscrits de mener à bien les missions d’encadrement et de prédication dont ils auront la charge dans leur pays d'origine.
D'ailleurs, dès l'annonce de cette inauguration, l’Union des Mosquées de France (UMF), a annoncé dans un communiqué, publié ce vendredi 27 mars 2015, qu’une cinquantaine d’imams français seraient formés chaque année dans ce nouvel Institut marocain, pour une durée d’au moins trois ans et a exprimé "sa gratitude au Roi du Maroc qui, en prenant en charge la formation de futurs Imams français, offre une opportunité inestimable aux musulmans de France".
A ce sujet, il convient de souligner qu'il n'existe pas d'Islam de France ou d'Islam d'Allemagne ou d'Islam de Belgique ou d'Islam des Pays Bas ou d'ailleurs tout comme il n'existe pas de christianisme de France, ou de Belgique ou de Grande-Bretagne ou d'ailleurs, tout comme il n'existe pas de judaïsme de Belgique, de France, des Etats-Unis, d'Italie, d'Espagne ou d'ailleurs. Il n'existe qu'un seul Islam, qu'un seul Christianisme et qu'un seul Judaïsme.
En conclusion, avec l'inauguration ce vendredi 27 mars 2015 de cet Institut , Sa Majesté le Roi Mohammed VI promeut un Islam tolérant, en pleine lutte contre le djihadisme, qui constitue le meilleur rempart contre des comportements extrémistes déviants qui touchent le monde aujourd'hui.


               Partager Partager