Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 2 Avril à 12:28

Le Maroc s'est toujours inscrit dans les processus des Sommets sur la sécurité nucléaire



Washington - Le Maroc s'est toujours inscrit dans la dynamique des processus des Sommets sur la sécurité nucléaire, dont la 4è édition qui se tient à Washington les 31 mars et 1 avril.



Le Maroc, l'un des rares pays arabes et africains à participer à cette manifestation internationale, a joué un rôle de premier plan dans cette dynamique bien avant le lancement du processus des Sommets de la sécurité nucléaire en 2010.

En 2005, le Maroc a présidé la 6e Commission de l'Assemblée générale de l'Onu, et a joué un rôle important dans la facilitation du consensus pour l'adoption de la Convention sur la suppression des actes de terrorisme nucléaire.

Par ailleurs, le Royaume a été parmi les 13 pays fondateurs de l'Initiative Globale pour combattre le terrorisme nucléaire, dont les termes de références et les principes ont été adoptés à Rabat les 30 et 31 octobre 2006.

Le Maroc a également préparé un document sur les fondamentaux en matière de réponse à des actes radiologiques ou nucléaires qui constituent aujourd'hui, un protocole de réponse sur la base des exercices conjoints qu'il a réalisés (Convex 3 "Bab al Maghrib") avec l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA).

La même dynamique a conduit le Maroc avec l'Espagne à organiser en octobre 2015 le premier exercice conjoint du genre "Gate of Africa" sur la réponse à un acte malveillant lors du transport d'une source radioactive du Port d'Algesiras à celui de Tanger-Med. 

Le cycle des sommets sur la sécurité nucléaire trouve son origine dans le discours de Prague en 2009 du président américain Barack Obama qui avait qualifié le terrorisme nucléaire de "menace la plus importante pour la sécurité internationale" et appelé la communauté internationale à se réunir et réagir au plus vite.

Le premier sommet a eu lieu à Washington en 2010, alors que le deuxième et le troisième s'étaient tenus à Séoul et La Haye en 2012 et 2014, respectivement.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l'approche diplomatique de l'administration Obama qui a érigé la sécurisation des installations nucléaire et du trafic des matières nucléaires et radioactives dans le monde en priorité, afin de faire face aux menaces grandissantes que représente le terrorisme nucléaire.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara