Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



Farid Mnebhi - publié le Jeudi 6 Novembre à 08:48

Le Maroc remet les deux fillettes françaises à leur maman






Ce mercredi 05 novembre 2014 restera inoubliable pour Madame Valérie Rhaba et ses deux fillettes qui viennent de se retrouver au Maroc.
La remise des deux filles à leur maman s'est déroulée en présence d'un représentant du consulat de France à Casablanca, des autorités locales et du Procureur du Roi près le Tribunal de Première Instance d'El Jadida.
Pour rappel, la garde de ces deux enfants avait été confiée au grand-père paternelle suite à l'arrestation par les Services de Sécurité marocaine leur père, résidant légal en France, pointé par les services de sécurité français comme un extrémiste jihadiste et placé sous contrôle judiciaire, alors qu'il s'apprêtait à embarquer, à partir de Casablanca, sur un vol pour la Turquie afin de rejoindre DAESH en compagnie de ses deux fillettes.
En effet, après avoir pris connaissance de la supplication motivée de la maman, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait ordonné aux autorités diplomatiques et consulaires du Royaume du Maroc en France de prendre toutes les dispositions pour faciliter l'accès à la justice marocaine de la maman pour qu'elle puisse faire valoir ses droits sur la garde de ses deux enfants.
Une décision de justice qui a pu être rendue avec célérité en raison de l'implication personnelle sur ce dossier humanitaire du Roi du Maroc ; les relations de coopération judiciaires avec la France étant gelées consécutivement à des multiples dérapages diplomatiques et protocolaires des autorités françaises visant de hautes personnalités marocaines de passage en France.
Aujourd'hui, grâce à la vigilance des Services de Sécurité marocains et à l'intervention de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une maman est comblée de joie et deux bambinas peuvent se blottir au chaud au creux de ses bras et sourire à leur tout petit frère qui vient de naître ; une scène de bonheur qui a failli ne voir jamais le jour suite au loupé magistral des services de sécurité français sur ce cas.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème