Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - publié le Jeudi 27 Janvier à 14:30

Le Maroc n'acceptera rien d'autre que l'autonomie pour le règlement de la question du Sahara




Rabat - Latifa Bennani Smires, membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal a réaffirmé que le Maroc n'acceptera rien d'autre que l'autonomie pour le règlement de la question du Sahara, dans le cadre de la souveraineté marocaine.



Latifa Bennani Smires
Latifa Bennani Smires
Bennani, qui était l'invitée de l'émission "Hiwar" diffusée, mardi, par la chaîne Al-Oula, a souligné que le Maroc a décidé d'adhérer aux négociations sur la base de la proposition d'autonomie en vue de mettre fin à la tension dans la région.

Elle mis l'accent sur l'importance capitale que revêt la diplomatie parlementaire, rappelant la rencontre tenue à Marrakech par le Parti de l'Istiqlal avec les dirigeants de l'Internationale démocratique des partis du centre, dont des formations d'Europe, parmi elles le Parti populaire espagnol.

Cette rencontre a débouché sur une série de recommandations qui soulignent entre autres la nécessité de trouver une solution politique au conflit au Sahara, a-t-elle dit, ajoutant que les participants ont salué les efforts déployés par le Maroc pour le développement des provinces du sud.

Après avoir abordé les positions hostiles du parti populaire espagnol à l'égard du Maroc après les derniers évènements de Lâayoune,Bennani a relevé que "l'Espagne Âœuvre avec détermination à signer des accords avec le Maroc lui permettant de s'assurer un certain nombre d'intérêts avec le Maroc".

La présidente du groupe istiqlalien pour l'unité et l'égalitarisme (Chambre des représentants), a d'autre part affirmé que le Maroc a oeuvré pour établir la vérité et réfuter les allégations mensongères sur les incidents de Lâayoune, à travers la constitution d'une commission parlementaire d'enquête qui s'est acquittée de sa mission conformément à la loi en vigueur.

Constituée de membres de groupes parlementaires, cette commission avait à accomplir une tâche difficile, a écouté plusieurs témoignages et examiné une série de documents en relation avec ces évènements. Elle a ensuite élaboré un rapport détaillé et a soumis des recommandations à la Chambre des représentants qui a appelé à leur mise en Âœuvre, a-t-elle ajouté .

Abordant le bilan de l'action gouvernementale, Bennani Smires a qualifié de sérieux le travail accompli par le gouvernement, précisant que celui-ci a lancé des chantiers d'envergure et a réalisé des résultats importants.

Bennani Smires a de même évoqué l'action du Parti de l'Istiqlal, estimant que la participation du parti aux précédents gouvernements "a toujours servi l'intérêt du pays".

Le PI a participé au gouvernement de l'alternance et ses ministres ont travaillé avec le même sérieux ce qui a permis à cette formation politique d'occuper le premier rang lors des dernières élections législatives, a-t-elle rappelé, précisant que ce parti "élève sa voix haut et fort chaque fois qu'il considère que la santé politique du pays est en danger".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».