Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


AFP - publié le Jeudi 5 Mars à 11:26

Le "Maroc médiéval" quitte le Louvre pour Rabat



Rabat - Après le Louvre, l'exposition "Le Maroc médiéval, un empire de l'Afrique à l'Espagne" est présentée au musée Mohammed VI de Rabat, symbolisant notamment l'"amitié" entre le Maroc et la France, dont les relations ont été très tendues en 2014.



"C'est un événement scientifique, culturel, mais aussi diplomatique", a déclaré à la presse la commissaire de l'exposition et directrice des Archives royales du Maroc, Bahija Simou qui espère attirer autant, sinon plus, que les 170.000 personnes qui se sont rendus à l'exposition à Paris. 

L'exposition, présentée jusqu'en juin à Rabat, parcourt à travers 220 oeuvres l'histoire des grandes dynasties arabo-berbères - notamment les Almoravides et les Almohades - qui ont unifié un immense territoire du Mali à l'Andalousie, et développé les villes de Fez, Cordoue, Séville, Marrakech ou Rabat.

Des Corans, dont les enluminures sont réalisées par des artisans juifs marocains, témoignent de la "cohabitation pacifique" et d'une histoire commune millénaire, selon Mme Simou. 

Au delà de l'aspect culturel, cette exposition marque aussi "l'amitié constante et le dialogue permanent" entre le Maroc et la France, selon le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi. 

Le Maroc et la France, deux proches alliés, viennent de tourner la page d'une année de brouille née du dépôt d'une plainte à Paris pour "torture" contre le patron du contre-espionnage marocain. Rabat avait aussitôt suspendu la coopération judiciaire, qui n'a été rétablie que fin janvier, à la faveur d'un accord entre les deux gouvernements.

A l'occasion d'une visite au Maroc mi-février, le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé que Paris décorerait prochainement le patron du contre-espionnage marocain. 

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara