Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Vendredi 17 Avril à 11:15

Le Maroc expose à la 4ème conférence mondiale sur le cyberespace sa stratégie en matière de Cybersécurité



La Haye - La stratégie du Maroc en matière de Cybersécurité et les efforts déployés au niveau du Royaume pour faire face aux attaques informatiques, ont été exposés, à l'occasion de la 4ème conférence mondiale sur le cyberespace (GCCS), ouverte jeudi à La Haye, aux Pays-Bas.



Conscient qu'il est de la montée en puissance des modes opératoires cybercriminels sur Internet, le Maroc s'est engagé depuis 2011 au renforcement de ses capacités nationales de sécurité des systèmes de l'information, a affirmé l'ambassadeur du Maroc à La Haye, M. Abdelouahab Bellouki.

En effet, le Royaume s'est doté en 2011 d'un comité stratégique de la Sécurité des systèmes de l'information et d'une Direction générale de la Sécurité de systèmes de l'information (DGSSI), autorité nationale de sécurité des systèmes d'information, comportant un centre de veille, de détection et de réaction aux attaques informatiques, a indiqué le diplomate marocain.

De même, une stratégie nationale de Cybersécurité a été approuvée une année plus tard, a souligné M. Bellouki, qui conduit une délégation marocaine de haut niveau composée de représentants de l'Administration de la Défense nationale et des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique.

L'ambassadeur du Maroc a également indiqué, dans un document distribué à la GCCS2015, qu'il a été décidé d'inscrire dans le cadre des plans d'action de la DGSSI, une batterie de mesures visant à renforcer le dispositif marocain de sécurité des systèmes de l'information (SSI) des administrations et des organismes publics et des opérateurs chargés de la gestion des infrastructures d'importance vitale.

Plus encore, le gouvernement a adopté l'année dernière une directive nationale sur la SSI portant une série de mesures visant à élever et homogénéiser les niveaux de protection et de maturité de la sécurité de l'ensemble des systèmes d'information des administrations publiques et des opérateurs en question.

Le Maroc tend à se doter en 2015 d'un cadre global de protection permettant de contribuer à assurer la continuité de fonctionnement des infrastructures d'importance vitale, a fait savoir M. Bellouki, ajoutant que le Royaume juge primordiale le développement d'une coopération internationale dans ce domaine, basée notamment sur l'échange d'informations et des expériences en matière de sécurité des systèmes de l'information, la mutualisation des bonnes pratiques dans les domaines de la cybersécurité, la cybercriminalité et la cyberdéfense ainsi que sur la promotion de la R&D en la matière.

Le Maroc plaide également que cette coopération internationale accorde un intérêt particulier à l'assistance des pays émergents à travers le renforcement de leurs capacités en cyber sécurité, a indiqué le diplomate marocain soulignant la nécessité de mener une réflexion sur l'amorce d'un cadre de coopération institutionnalisée.

M. Bellouki a par la même occasion souligné les avancées réalisées par le Royaume, sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, en matière des technologies de l'information avec l'adoption en 2009 du Plan Maroc Numeric qui vise non seulement de pérenniser les avancées réalisées, mais aussi et surtout permettre l'insertion du Maroc dans l'économie mondiale.

Des avancées ont été ainsi réalisées sur la voie de la démocratisation et de la généralisation de l'accès aux services des télécommunications d'autant plus que le parc total Internet a atteint fin 2014, quelque 10 millions d'abonnés et le taux de pénétration était aux alentours de 30,05 pc.

Quant au parc de téléphonie mobile, il comptait à la même date 44 millions abonnés avec un taux de pénétration de 133 pc, des chiffres qui en disent long, selon la même source, sur les progrès réalisés en matière d'utilisation des NTI dans le Royaume, où des licences ont été octroyés récemment pour l'établissement et l'exploitation des réseaux 4ème génération.

Le Royaume a fait également de la promotion des activités de l'Offshoring liées aux NTI un des piliers de sa stratégie de développement économique en mettant en place une stratégie volontariste pour renforcer l'attractivité du Maroc auprès des clients étrangers, comme en témoigne le nombre important des multinationales installées dans le pays.

Des centaines de représentants de gouvernements et d'organisations internationales, dont Interpol et des grandes firmes de l'industrie comme Microsoft et Facebook prennent part à la conférence de La Haye qui s'inscrit dans la continuité des précédentes éditions de la GCCS organisées à Londres, Budapest et Séoul.

La conférence, organisée au Forum mondial de La Haye, porte sur les défis et les possibilités actuelles et futures offertes par la numérisation et examine les moyens de promouvoir la coopération en la matière et les comportements responsables au sein du cyberespace.

Parmi les objectifs majeurs de la conférence de La Haye, figure également le lancement éventuel d'une Initiative mondiale sur la Cyber Résilience qui permettra aux partenaires d'échanger leurs expertises et renforcer leur coopération dans le domaine.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus